AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Rencontre culturelle [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannibal Lecter
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 466
Localisation : Appartement 802
Humeur : serein
Date d'inscription : 17/10/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 10 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Rencontre culturelle [Libre]   Sam 11 Déc 2010, 00:28


La vie est pleine
de surprises



La bibliothèque était un endroit privilégié pour Hannibal. Il y avait toujours trouvé tout ce qu'il désirait. Livres de recettes étrangères, littérature en tous genres, essais philosophiques, ouvrages d'éminents collègues psychiatres... On y trouvait de tout. Lecter avait toujours passé du temps dans les bibliothèques. Il aimait l'odeur des livres, il appréciait le calme qui régnait en de telles épures du savoir et il adorait la culture. Autant de bonnes raisons pour reprendre ses bonnes habitudes et fréquenter la bibliothèque ici aussi.

Hannibal avait été récemment conservateur dans un musée à Florence, où il avait tenu une conférence sur Dante Alighieri. Cette expérience avait été telle qu'il avait pris véritablement plaisir à expliquer aux profanes et à maintenir l'ordre dans ce musée qui abritait une bibliothèque. Oui, Lecter était un homme cultivé, n'importe qui pouvait vous le dire. Mais le problème, quand on vit en appartement, c'est la place, surtout lorsqu'il s'agit d'une colocation. Alors Lecter n'avait pas pu caser là tous ses livres et il en laissait certains à l'hôpital.
Cependant, il avait déjà lu la plupart de ces ouvrages, de fiction ou plus sérieux, et il désirait découvrir de nouveaux horizons littéraires.

Que ce soit dans cette ville ou dans une autre, Hannibal passait toujours par la case bibliothèque. Il était intimement convaincu qu'une bibliothèque reflétait bien l'esprit d'un endroit. Et ce n'était pas faux. La hauteur des étagères, le classement (CDU ou Dewey, selon les lieux), les bibliothécaires, les usagers... un tas de renseignements étaient disponibles sans même avoir à ouvrir un livre. Peu de gens s'en rendaient compte, bien sûr, il fallait prendre conscience de tout ce qu'il y avait derrière le comptoir de prêt, et pour cela, il fallait s'intéresser aux personnes et à leur environnement.

Errant dans le rayonnage de littérature italienne, Hannibal cherchait ce que possédait l'établissement sur Dante Alighieri. Qui sait, on pouvait parfois tomber sur des trésors inconnus...








_________________

Invité, quelle peut bien être

la saveur de ta cervelle ?

Sans doute est-elle délicieuse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willy Wonka
Supercalifragilisticexpialidocious
avatar

Nombre de messages : 1808
Localisation : Appartement 801
Humeur : Excellente !
Date d'inscription : 27/01/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 501 $
Réputation:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Dim 02 Jan 2011, 11:44

Willy était en panne d'inspiration, ce sont des choses qui arrivent, même aux meilleurs d'entre nous. Il avait eu dernièrement des idées par milliers mais, malheureusement, la majorité d'entre elles étaient restées au stade d'idées, bloquées par la science qui s'essoufflait et ne parvenait pas à rester à la hauteur du génie de notre chocolatier. Il avait quitté le dmaine du chocolat pur pour se lancer dans les confiseries diverses et avait même tenté, pour plaire aux parents de rendre certaéins légumes meilleurs. Le broboli en fleurette qui avait un gout de barbe à papa était son invention. Le principal souci de la dite invention était qu'une fois en contact avec des sucs gastrique le produit lui donnant son gout créait des sortes de pétillement dans l'estomac. C'était agréable et drôle les 5 premières minutes, mais cela devenait douloureux, voire dangereux si on en croyait le docteur...Mais qui croit les docteurs de nos jours de toute façon ?

Bref, un passant qui avait vu notre excentrique chocolatier se morfondre et marmonner tout en marchant dans la rue l'avait écouté avec attention puis avec lassitude, finalement il s'en était débarassé en l'envoyant à la bibliothèque où des ouvrages divers et variés de la vulgarisation scientifiques aux œuvres de Lewis Caroll.

Willy s'était donc dirige vers ce temple du savoir d'un pas sautillant, le sourire retrouvé. Il entra en lançant à la cantonade un "Bonjour" retentissant qui lui attira nombre de regards noirs et écouta la bibliothécaire lui expliquer que c'était un lieu de silence. Il ne comprit pas bien l'intérêt de rester silencieux mais se dit qu'il lui fallait s'adapter aux mœurs étranges des gens du cru, s'il avait mangé des chenilles avec les Oompas Loompas il pouvait bien faire silence quelques minutes pour plaire à des bibliothéqueurs divers.
Il s'avança donc, visitant les rangées, ouvrant des livres au hasard pour les feuilleter rapidement, et c'est en lisant un passage du cœur révélateur d'Edgar Poe qu'il rentra, incidemment, dans un autre lecteur, dans la rangée des livres italiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal Lecter
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 466
Localisation : Appartement 802
Humeur : serein
Date d'inscription : 17/10/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 10 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Lun 03 Jan 2011, 17:45


Rencontre culturelle

.
    Il était étonnant de constater cela, mais dans toutes les bibliothèques du monde, la salle de lecture et la section adulte étaient toujours extrêmement silencieuses. Sans doute était-ce une marque de respect de la part des usagers envers les autres. Tout cela était fort bien, car le silence et le calme qui régnaient en ces lieux permettaient à chacun de se poser et d’effectuer tranquillement toutes les recherches qu’il jugeait nécessaires.
    Pour avoir lui-même été conservateur de musée et responsable de la bibliothèque dudit musée à Florence, Hannibal tenait à ce silence. Plus pour les autres que pour lui-même, d’ailleurs. Et lorsqu’un « Bonjour ! » joyeux retentit, contre toute attente, dans toute la bibliothèque, il sursauta sur place, sans doute comme d’autres devaient le faire dans d’autres rayonnages.

    De deux choses l’une : soit il y avait ici quelqu’un qui venait d’entrer pour la première fois de sa vie dans une bibliothèque, soit la personne qui avait crié était sourde comme un pot de moutarde et il était grand temps de changer les piles de son appareil auditif.

    Lecter se remit rapidement de cette petite frayeur et reprit ses recherches. Les auteurs italiens étaient là, classés de la manière la plus appropriée qui soit. Il prit avec précaution l’ouvrage titrant « L’enfer », l’ouvrit au hasard et ne put s’empêcher d’en respirer l’odeur, comme s’il allait ainsi pouvoir deviner un tas de choses au sujet des usagers l’ayant emprunté avant lui. C’était quelque chose d’à la fois merveilleux et effrayant de pouvoir se dire que le livre que l’on tenait entre les mains avait peut-être voyagé parmi des dizaines et des dizaines de mains avant celles-ci. Lecter aimait les livres et il aimait savoir que ceux-ci vivaient, d’une certaine manière, chaque fois qu’ils étaient empruntés, lus et rendus par des jeunes ou des moins jeunes.

    C’est ce moment précis que choisit un homme pour lui foncer dessus, ce qui projeta au sol Hannibal contre l’étagère près de laquelle il était et Dante sous celle-ci.
    Couché sur la moquette, le psychiatre tendit le bras pour essayer de rattraper le livre, mais il était un peu trop loin de sa main pour qu’il puisse le récupérer de cette manière.


_________________

Invité, quelle peut bien être

la saveur de ta cervelle ?

Sans doute est-elle délicieuse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willy Wonka
Supercalifragilisticexpialidocious
avatar

Nombre de messages : 1808
Localisation : Appartement 801
Humeur : Excellente !
Date d'inscription : 27/01/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 501 $
Réputation:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Mar 04 Jan 2011, 19:53

Cette idée saugrenue qu'avaient les gens de ne pas s'éloigner de lui telle la mer rouge s'ouvrant devant Jesus...était-ce Jesus ? Peut êtyre pas à bien y réfléchir...Etait-ce important ? Sans nul doute pour la majorité des gens, la religion et la culture chrétienne étaient très répandus et Willy aurait pu faire l'effort de s'y intéresser. Voyons voir, qui donc avait ouvert la Mer Rouge pour permettre à Adam de rencontrer Eve ? Etait-ce bien leurs noms...Sans nul doute à moins que lui ne s'appela Judas, ce n'était pas très clair, mais au moins Willy était-il sur que tous ces noms avaient un rapport plus ou moins proche avec le christianisme. Pourquoi Christianisme, d'où venait ce nom ? Leur prophète, Christian sans doute ? Willy en était là de ses pensées quand il remarqua que celui qu'il avait heurté ou qui l'avait heurté, tout dépendait du point de vue, restait à terre, attitude amusante s'il en est, d'ailleurs Willy s'installa aussitôt par terre lui aussi, assis en tailleur sur sa redingote colorée.

"Bonjour!"


dit-il d'un ton enjoué, accueilli par une série de "chuts" outrés qui le firent chuchoter comme par un réflexe pavolvien remontant sans nul doute à son enfance.


"Que faites-vous par terre ?"

Il avait déjà oublié la rencontre, pour le moins brutale, Willy avait la capacité de concentration d'un poisson rouge atteint d'Alzeihmer, il fallait bien l'avouer sauf si l'on parlait confiserie, là il avait le QI d'Einstein et de De Vinci réunis. Les deux hommes auraient sans doute eu droit à des regards ébahis si quelqu'un était apssé par là mais la bibliothèque avait retrouvé son calme et son but premier n'est, normalement, pas de servir de promenade aux gens, chacun était donc assis à sa table, penché sur un ouvrage plus ou moins passionnant tandis que deux hommes étaient à terre dans le rayon des auteurs Italiens.


"Je suis LE Willy Wonka"
se présenta notre chocolatier préféré sans attendre la réponse à sa première question, et sans nul doute si Hannibal ne répondait pas vite Willy allait-il se lancer dans un monologue sur les raisons de sa présence ici. Mais même lui avait besoin de respirer, ce qu'il fit en présentant un sourire impeccablement parfait à Hannibal, lui laissant, bien involontairement et contre son gré, l'occasion d'en placer une s'il le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal Lecter
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 466
Localisation : Appartement 802
Humeur : serein
Date d'inscription : 17/10/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 10 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Mer 05 Jan 2011, 20:53

Rencontre culturelle

.
    Un homme à terre, ça a généralement le don de révéler des choses sur les badauds qui le voyaient. Certains profitaient de l’occasion pour faire une bonne action en aidant l’homme à se relever ou en appelant les secours, d’autres passaient leur chemin, d’autres encore se mettaient à rire… mais rares, extrêmement rares, étaient ceux qui s’arrêtaient pour deviser avec cet homme.
    Hannibal essayait toujours d’attraper le livre qui était tombé, mais décidément, son bras était trop court… ou le livre était trop loin. La voix qu’il entendit sur sa gauche ne venait pas de bien haut et cela voulait tout dire. Il n’était pas le seul à être à terre. Tournant la tête de côté et ramenant son bras droit à lui, Lecter entendit le salut de l’homme qui l’avait bousculé, homme qui ne tarda pas à se présenter, d’une manière fort peu conventionnelle.
    D’un ton quelque peu ironique, en insistant bien sur le premier mot, le psychiatre répondit :


    "Enchanté, Mr Wonka… Je suis le docteur Hannibal Lecter. Et j’essaye tout simplement d’attraper un livre qui m’a échappé des mains suite à je ne sais quel petit incident..."


    S’il ne s’était pas promis de se tenir à carreau pour les beaux yeux de Clarice, Lecter aurait déjà sauté sur ce type pour le réduire en rôti. Un peu de confiture ajoutée à la fin de la cuisson, cela adoucissait même les plus malpolis des hommes. Mais il fallait éviter ce genre de pensée. Avec un soupir, Hannibal se releva pour s’asseoir, à l’instar de son interlocuteur.

    "Si je puis me permettre… vous semblez bien plus grand que moi… peut-être pourriez-vous m’aider à récupérer ce bouquin…"


    La réponse de l’homme serait décisive. Il ne s’était pas excusé, certes, mais peut-être était-ce pas pure distraction ? Il avait l’air d’être quelque peu excentrique. Cela pouvait peut-être expliquer certaines choses. En tout cas, Hannibal partait du principe qu’une première impression aussi étrange que celle-là devait être vérifiée en cherchant plus loin. Et là, de deux choses l’une : soit ce Willy Wonka était un homme bien et il l’aiderait, soit ce n’était qu’un original égocentrique qui allait le laisser croupir sur la moquette. Et si la seconde option se mariait parfaitement avec le mauvais goût, alors ce Wonka serait tout désigné pour figurer parmi les prochains repas du psychiatre anthropophage.

_________________

Invité, quelle peut bien être

la saveur de ta cervelle ?

Sans doute est-elle délicieuse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willy Wonka
Supercalifragilisticexpialidocious
avatar

Nombre de messages : 1808
Localisation : Appartement 801
Humeur : Excellente !
Date d'inscription : 27/01/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 501 $
Réputation:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Jeu 06 Jan 2011, 08:48

Willy haussa un sourcil intrigué.

"Quelle idée saugrenue d'aller ranger un livre si bas, ce n'est pas pratique du tout pour les lecteurs....Remarquez je lis rarement. Enfin oui, je serais ravi de vous aider à l'attraper."

Il dit cela sans faire le moindre mouvement, dans l'immédiat parce qu'Hannibal était au meilleur endroit pour attrapper en le livre et ensuite, après le déplacement de ce dernier, parce que ça lui était totalement, mais alors totalement, sorti de l'esprit. L'idée de devoir ramasser un objet tombé à terre lui venait rarement d'elle-même quand l'objet était visible et tombé par sa faute, là l'objet était invisible et c'est Hannibal qui l'avait laissé choir.


"Docteur ? Vous n'êtes pas dentiste au moins ? Ou vous êtes Soigneur de temps comme cet étrange homme à la démarche bizarre ?"


Willy se perdit dans ses pensées, soigner la météo, ou soigner l'histoire, il ne savait pas trop, l'idée lui plaisait, il faudrait qu'il la souffle aux Oompas Loompas, ils en feraient une jolie chanson sans doute. Lui même songeait à un chocolat chaud, pour les jours de neige ou de pluie mais qui ne serait pas liquide, c'est complexe à préparer, non, une sorte de chocolat chaud en carré, mais il voyait mal comment réaliser cela. L'idée lui trottant dans la tête le pauvre Hannibal aurait tout aussi bien pu se retrouver seul dans la bibliothèque, ce qui le sauva de cette solitude fut le tonitruant et victorieux


"Eureka !"

du chocolatier, qui s'attira, à nouveau des "chutts!" outrés et quelques peu irrités, ce qui pouvait se comprendre. Décidément ce lieu de silence commençait à peser à Willy. Déranger ne l'importunait pas mais il n'aimait pas qu'on le lui fasse remarquer.

"Je sais comment faire du chocolat chaud en carré"


Dit-il avec un sourire radieux à son interlocuteur, avant de l'observer avec méfiance


"Vous n'êtes pas un de mes concurrents...Non, sans doute pas, je les ai tous écrasés maintenant...D'ailleurs, si je puis me permettre monsieur Lecteur, que faites-vous ainsi au sol ?"


Comment ça ils avaient déjà eu cette conversation ? Ne vous plaignez pas, il avait à peine écorché le nom d'Hannibal, c'était, en soi, une presque victoire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal Lecter
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 466
Localisation : Appartement 802
Humeur : serein
Date d'inscription : 17/10/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 10 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Jeu 10 Fév 2011, 21:08

Rencontre culturelle

.
    Hannibal avait l’impression très nette que cet homme-là n’était pas tout à fait comme les autres. Une tenue excentrique, une manière de parler qui n’avait rien à envier à celle des gens qu’Hannibal soignait en psychiatrie… Et un rapport au monde des plus étranges. Non, décidément, ce Wonka était un véritable énergumène. Enfin, cela dit, il acceptait au moins d’apporter son aide au Docteur Lecter. Il acceptait, verbalement, du moins. Car l’homme n’esquissa pas le moindre mouvement.
    Il se contenta plutôt de demander – de manière aussi peu conventionnelle que possible – la spécialisation d’Hannibal.


    "Je ne touche pas aux dents, non. Les seules dents qui me préoccupent sont les miennes. Quant au temps, je n’ai pas la prétention de le soigner, je le gère juste de mon mieux. Moi, ce qui m’intéresse, c’est l’esprit humain, ses méandres et ses particularités… ce qui ne m’empêche pas de pouvoir diagnostiquer les maladies du corps également."


    L’homme étrange ne s’était toujours pas exécuté pour le livre. Hannibal demeurait calme, mais il notait mentalement que ce type-là avait très certainement quelques problèmes de concentration. Hyperactivité cérébrale ? Ce pouvait être un véritable génie dans son domaine, il se comportait comme tel. Décalé, extraverti, un comportement ne collant pas avec les paroles qu’il prononçait. Sauf peut-être lorsqu’il hurla un « Eurêka » sonore avant d’expliquer qu’il avait trouvé le moyen de faire… du chocolat chaud carré ?
    Hannibal fut interpelé par ce cri et par cette découverte pour le moins inattendue. Et il allait répondre lorsque Willy prit à nouveau la parole. Un concurrent ? Bon sang, mais à quoi pensait-il ? Et voilà qu’il lui demandait à nouveau ce qu’il fichait par terre.

    Lecter ne resta calme qu’en se forçant à respirer en quatre temps. Lentement. Les yeux fermés. Il fit cela par trois fois, avant de se relever et de répondre à l’autre.


    "Monsieur Wonka, je crains fort que nous nous soyons mal compris. Je pense que je vais laisser là ce livre et avertir la bibliothécaire responsable que l’ouvrage est inaccessible. Dante attendra. Je trouverais bien un autre… artiste… à me mettre sous la dent."


    L’étincelle dans l’œil du psychiatre ne laissait aucun doute. Wonka était tout au bord de la limite de l’acceptable pour le bon goût, le raffinement et la politesse d’Hannibal. Il tenta tout de même de lui laisser une dernière chance, ne fût-ce que pour vérifier que cet homme avait toutes les qualités requises pour finir en pot-au-feu. Ou plutôt, non, Lecter se ferait un grand plaisir de déguster la langue d’un tel bavard avec une sauce au madère et aux champignons.

    "Dites-moi, monsieur Wonka, votre histoire de chocolat chaud en carré… Pensez-vous que cela puisse être utilisable en fine gastronomie ?"


_________________

Invité, quelle peut bien être

la saveur de ta cervelle ?

Sans doute est-elle délicieuse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willy Wonka
Supercalifragilisticexpialidocious
avatar

Nombre de messages : 1808
Localisation : Appartement 801
Humeur : Excellente !
Date d'inscription : 27/01/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 501 $
Réputation:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Sam 19 Fév 2011, 20:57

Soigner l'esprit humain, voila une bien belle image, Willy imaginait des crânes ouverts et un Hannibal farfouillant dedans et en extirpant une masse noire avant de dire "Voila pourquoi il broyait du noir". C'est vrai, Willy n'avait jamais compris cette expression, le seul noir qu'il broyait était un café cubain délicieux qui se mélangeait divinement au chocolat. Bon pour le crâne ouvert peut être n'avait-il pas tort mais pour le reste il était sans doute loin de la vérité.

Le Docteur continuait de parler, une bibliothèque, un ouvrage...Mais de quoi diantre parlait-il cette fois ? Les yeux ronds du chocolatier laissaient clairement entendre qu'il avait tout oublié du livre, du docteur au sol puisqu'il s'était levé et du reste, seule restait dans son esprit son invention, elle y était gravé aussi surement que la marque d'un bétail faite au fer rouge, et cette pensée là ne s'envolerait pas comme toutes les autres, parce que celle là avait de l'importance.


"En fine gastronomie ? C'est à dire ? Pour le mélanger à d'autres choses au cours d'un repas ? Oui, cela le sera surement quand j'aurais perfectionné l'invention, il faut que je teste mon idée voyez-vous."


Enfin un connaisseur intéressé par ses idées. Le nombre de gens qui toisaient Willy sans s'arrêter quand il leur parlait allait grandissant et si l'étrange homme y était habitué et ne se lassait pas de parler de ses idées aux pigeons du square ou aux chiens errants, avoir enfin une réponse lui faisait plaisir d'une certaine façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal Lecter
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 466
Localisation : Appartement 802
Humeur : serein
Date d'inscription : 17/10/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 10 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Dim 27 Fév 2011, 22:52

Rencontre culturelle

.
    Très sincèrement, Hannibal se posait une foule de questions, face à cet énergumène. Soit il venait de faire la tragique connaissance d'un homme atteint d'un Alzheimer précoce et terriblement avancé, soit il était tombé sur un type qui avait la capacité d'emmagasiner autant d'informations que la mémoire d'un poisson rouge.
    Le docteur Lecter fronça les sourcils en voyant les yeux écarquillés de l'hurluberlu. Il était plus qu'évident que cet homme-là était incapable de se concentrer plus d'une minute sur un sujet de conversation. Mieux valait laisser tomber l'histoire du livre et les présentations. De toute manière, continuer sur cette voie n'avait aucun sens.

    Ceci dit, il apparut rapidement que ce Wonka avait tout de même la possibilité de se fixer sur un sujet de conversation à la fois. Le sujet consacré à son invention. Enfin, à son idée, plutôt.


    "Par fine gastronomie, j'entends toute la tradition culinaire de pays ayant un goût exquis..."


    Autrement dit, la France, l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne... bref, un tas de pays où l'on avait toujours pris la peine de cuisiner patiemment. Rien à voir avec les fast-foods américains. Non, Hannibal était plutôt branché "slow food", pour ainsi dire. Mais puisque la nourriture était un sujet qui semblait retenir l'attention de l'autre, le psychiatre continua.

    "Vous savez sans doute que quelques grands chefs français cuisinent beaucoup avec du chocolat ces derniers temps... J'ai eu l'occasion d'entendre parler d'un potage au chocolat noir... Jamais goûté, ceci dit, je préfère garder ce genre de mets pour le dessert."


    Mais la mousse au chocolat, préparée avec soin, pouvait intégrer dans sa composition d'autres ingrédients inédits. Un mousse au chocolat, par exemple, cela pouvait être excellent : de la jeune viande tendre, ayant voyagé suffisamment pour acquérir un parfum délicat, mais ne s'étant pas suffisamment éloignée de sa terre natale pour être dénaturée. Cela pouvait constituer un véritable délice pour le palais.

    "Mais testez donc, monsieur Wonka, si votre invention fonctionne et qu'il apparait que ce carré de chocolat chaud est utilisable au quotidien, il y a fort à parier que je sois parmi vos premiers clients."

[C]

_________________

Invité, quelle peut bien être

la saveur de ta cervelle ?

Sans doute est-elle délicieuse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willy Wonka
Supercalifragilisticexpialidocious
avatar

Nombre de messages : 1808
Localisation : Appartement 801
Humeur : Excellente !
Date d'inscription : 27/01/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 501 $
Réputation:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   Mer 02 Mar 2011, 13:18

Willy sautillait de joie sans même s'en rendre compte. Il avait finalement trouvé l'Idée, celle qui allait débloquer, enfin, son souci. Pourquoi n'y avait-il pas songé plus tôt, c'était idiot vraiment ! Une bonne couche d'amour protégerait al chaleur à l'intérieur du carré, tandis qu'une couche épaisse de ressentiment glacerait l'extérieur et lui permettrait de tenir face aux rayons d'amour intérieurs. C'était si évident qu'il ne comprenait pas comment ça avait pu lui échapper si longtemps.
Il s'imaginait déjà croquant dans un carré de chocolat pour laisser le chocolat chaud et lquide envahir sa gorge, sensation si délicieuse d'interdit, de bonheur suprême. Les yeux fermés il pouvait sentir le chocolat sur sa langue et un léger gémissement de plaisir gustatif lui échappa involontairement.

Il rouvrit les yeux pour écouter Lecter sans cesser de sautiller puis s'exclama.


"Oh! J'y arriverais, nul doute que j'y arriverais, voyez-vous la seule difficulté sera de doser correctement amour et ressentiment, nous ne voudrions pas que ce dernier fonde ou que le premier se refroidisse. Il faudra trouver le parfait équilibre !
Et votre discours sur la gastronomie m'a donnée une idée ! Du saucisson de chocolat ! Un peu de guimauve, des noisettes peut être, du chocolat, du sucre glace....Oui, ce sera très facile à réaliser et si amusant ! Si vous me donnez votre adresse je vous en enverrais un lot pour vous remercier !"


Willy fourmillait d'idées aujourd'hui décidément, deux en une journée c'était une petite moyenne, mais ces deux là étaient achevées, restaient juste les tests, et ça par contre c'était exceptionnel. Willy avait toujours de très très nombreuses idées, mais rares étaient celles qui aboutissaient à un projet concret qu'on pouvait tester. Et parmi ces projets rares étaient ceux qui arrivaient à maturité, non pas que Willy s'en lasse, au contraire, mais parce qu'ils étaient proprement irréalisables. Mais les progrés scientifiques allaient dans el sens de Willy, sans compter les progrès de son imagination chaque jour grandissante.

Il se tourna de nouveau vers Hannibal et ajouta :


"Peut être voudriez-vous visiter mon usine, et me parler un peu plus de cette gastronomie que vous appréciez tant, et de ce potage au chocolat. Voyez"


Continua-t-il tout en s'approchant de la sortie, ne prêtant pas vraiment attention auf ait que le docteur le suive ou non, toujours sautillant et perdu dans ses idées et autres rêveries.


"J'ai inventé un chewing-gum qui permet d'éviter de manger, pour els gens vraiment pressés, ça sera toujours mieux que ces hamburgers dont ils s'empiffrent, mais peut être pourrions-nous en améliorer le goût ! Et si mes chocolats peuvent entrer dans des recettes plus complexes je pourrais, qui sait, ouvrir un restaurant ! "Chez Wonka" Ce serait une grande première dans le monde de la confiserie vous savez !"


Il marchait tout en parlant et était presque arrivé à la porte, Hannbial va-t-il le suivre ? Willy voyait déjà le restaurant dans son esprit, un endroit comme son usine, fait en confiserie, entièrement mangeable si nécessaire...Mais ça ne le serait pas, car le repas serait fantasmatiquement fabuleux évidemment. Il n'avait qu'assez peu songé à mélanger le sucré et le salé, mais Hannibal semblait penser que c'était à tenter et après tout...Pourquoi pas, cela semblait intéressant d'y songer, cela ouvrait tout un monde d'horizons nouveaux.
Les tables seraient en réglisse noire, les fleurs dessus en guimauve colorée, une cheminée en chocolat au lait, patinée d'un peu de ressentiment, résisterait sans doute au feu qui éclairerait la pièce. Bien sur il y aurait aussi des lampes, toutes en bois de réglisse, ces bâtons que les enfants grignotent. Et les assiettes....En chocolat blanc, comme de la porcelaine ! Oui, il avait plein d'idées !


[C]

_________________
VOTEZ :


Dans la mesure où j'ai une mémoire de poisson rouge n'hésitez pas à me rappeler nos RPs en cours par MP si vous voyez que je mets plus d'une semaine à vous répondre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre culturelle [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre culturelle [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remise à niveau culturelle [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
109, rue du Septième Art :: L'immeuble et ses environs :: 
Les environs du 109 : loisirs
 :: Le centre culturel :: La Bibliothèque
-
Sauter vers: