AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 09 Jan 2011, 16:53

Will allait enfin mieux, la rencontre avec Kali avait été douloureuse, d'autant qu'il avait du mourir pour lui parler, plus de 8 minutes, son retour avait été inexpliqué, comme la disparition des tsunamis grâce à des ondes contraires qui l'avaient annulé, sans compter que la makri en le quittant avait bien failli le tuer. Bref il allait bien et c'était particulièrement étonnant mais Helen s'en réjouissait, tout comme Kate qui en voulait à la scientifique d'avoir osé proposer cela à Will, même si elle n'avait guère eu le choix. Si Kali, ou Big Bertha comme ils 'lappelaient, avait du être tuée sans doute nombre de créatures auraient-elles changé de façon de vivre et cela se serait ressenti au niveau mondial. un être aussi puissant que Kali et lié psychiquement à tant d'autres créatures au moins aussi puissantes ne pouvait être simplement tué, quand bien même on en serait capables.

Kate avait ramené une espèce nouvelle de reptile qu'Helen ne connaissait pas, Henry cherchait à retrouver John qui avait disparu quand son passager sombre était revenu en lui, Will classait quelques papiers, être mort lui avait réussi il semblait rayonnant, sans savoir pourquoi, il ne se rappelait plus de son entrevue avec Kali mais cela avait laissé des traces en lui manifestement, des séquelles positives, enfin BigFoot était en train de vérifier l'aquarium de Sally, la sirène, qui semblait être mal oxygéné. Une journée ordinaire et Helen se préparait dans son labo à éxaminer l'étrange reptile au moment où Will entra. Elle savait bien qu'il n'aimait pas les fluides corporels divers et la vision de ses études physiologiques aussi s'interrompit-elle un instant pour se tourner vers lui.


"Oui Will ?"


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sans transition elle se retrouva toujours en blouse blanche, les gants bleutés sur ses mains fines, tournée de trois-quart comme pour parler à Will mais...Plus de Will. A bien y réfléchir, d'ailleurs, plus de porte non plus. Elle s'interrompit, resta un instant interloquée puis entreprit de regarder où elle était tout en cherchant son arme...Posée sur la table du labo, dommage. Ce n'était pas John, d'abord il ne pouvait pas se téléporter dans le bâtiment et surtout elle aurait senti le contact avec son ancien mari devenu tueur de prostituées. Elle observa les lieux, un appartement quelconque d'américain moyen, impersonnel. Elle regarda enfin face à elle et resta bouche bée, tout comme son interlocuteur d'ailleurs. Il lui fallut un instant pour reprendre l'usage de la parole, à défaut de ses esprits


"Tu es mort!"

Réflexion faite elle ne croyait pas à la vie après la mort mais si elle voyait des morts, sans explication et en un endroit bizarre quoiqu'à priori sur, cela voulait-il dire qu'elle était morte ? Idée étrange et saugrenue, et si elle était morte à cause de ce phénomène qu'elle étudiait c'est Ashley sans doute qu'elle verrait et non pas James. A moins qu'Ashley soit encore en vie mais même si Helen y avait cru pendant un temps elle avait fini par accepter que ce n'était pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 09 Jan 2011, 17:11

Vaquer à des occupations domestiques et quotidiennes. Ça lui faisait étrange. Avant les Sanctuaires, c'était l'époque victorienne. Servante, domestique, valet, etc. Au Sanctuaire, il nettoyait sa chambre et ça suffisait, les autres résidents faisant tous leur part dans la vie d'établissement. De plus, dirigeant, il n'avait jamais eu guère de temps pour ce genre de passe-temps. Alors maintenant qu'il en avait, c'était plutôt étrange, mais quasi relaxant. Il nettoyait donc la cuisine de fond en comble. En même temps, s'occuper le corps et l'esprit avec les tâches ménagères était une façon comme une autre d'oublier son passé, de ne pas y penser tout au plus. Sa conversation avec Samantha Carter avait ravivé des blessures, mais aussi des joies, des sourires, des rires, tout comme des émotions. Amour, amitié, jalousie, résignation, protection. Il riait de lui-même la plupart du temps. C'était une des raisons des bienfaits du ménage. Ça et le thé. Thé vert, noir, rouge, jaune, blanc, etc. Vietnamien, japonais, chinois, anglais. Tout. Tout pour ne pas y penser et l'oublier. Malheureusement, avec une machine datant de l'époque, c'était compliqué d'effacer les souvenirs.

"Sylar ?"

Il se demandait si son jeune colocataire était revenu. Aucune trace de lui. Il haussa un sourcil, un peu intrigué, puis fit le tour de l'appartement. Tout était en ordre. Plus que dans son bureau tout du moins. Aucun papier traînassant, aucun téléphone sonnant tout le temps – télégramme c'est mieux pour la santé – ni aucun ordinateur. Enfin, oui, il y en avait un, mais il n'avait pas la même utilité qu'il avait au Sanctuaire. C'était beaucoup moins compliqué ce qu'il y faisait, beaucoup moins secret.

Soupirant, il se dirigea vers sa chambre. Lieu banal certes et extrêmement sobre, mais il s'agissait de la seule parcelle d'intimité qu'il n'avait eu depuis des lustres. Même sa chambre chez Gregory Magnus finissait très souvent occupé par John, par Helen ou les deux. Les conversations étaient interminables et au final, il n'avait que très peu de temps pour lui-même. Dans cette nouvelle vie, s'il lui fallait absolument conclure quelque chose, il dirait qu'il avait que trop de temps pour lui. Retira sa veste pour la remplacer par une autre – ne jetant qu'un regard quasi accusateur à sa machine – il revint vers le salon. Son coeur manqua plusieurs battement d'affiler, il freina si sec qu'il en donna un coup dans son exosquelette et son cerveau avait court-circuité un court moment. Assez tout du moins pour que l'état de choc – qui s'en allait doucement mais sûrement – fasse trembler son corps en entier. Il cilla. Une fois. Puis deux. La voix d'Helen lui disait que ce pouvait être réel. Mais en même temps...


"For God's sake..."

Rares étaient les fois où James se retrouvait sans mots et rares étaient les personnes pouvant se vanter de l'avoir laissé bouche bée. Helen était déjà l'une de ces personnes autrefois, mais là, la situation dépassait l'entendement. Il recula légèrement pour reprendre équilibre, s'appuya sur la table, une main dessus, l'autre sur le coeur.

"Je..."

Il n'entendait même pas sa propre voix sous les battements affolés de son coeur. Cette femme avait de ces entrées. Incapable d'utiliser une porte principale. Elle commençait à imiter son ancien fiancé ? Il finit par froncer les sourcils. On l'avait piégé par le passé et de différentes façons. Ce pouvait être un piège tout comme ce pouvait être vrai. Quoi croire ? Ses yeux ou son coeur ?

"Helen ?"

Son coeur vraisemblablement savait de quoi il parlait. Il ne savait pas pourquoi il n'arrivait pas à articuler quelque chose de cohérent. Il était terre-à-terre, sérieux, responsable, mais jamais on ne l'avait préparer à mourir, se retrouver seul et voir apparaître la plus vieille de ses amis et elle en particulier, dans son appartement. D'ailleurs, ça relevait plutôt du miracle. De plus, on pouvait ajouter une joie intense de la revoir, mais un maintient et une réserve des plus victoriens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 09 Jan 2011, 17:46

Etonnamment il semblait au moins aussi surpris qu'elle, ce qui sous entendait soit qu'il n'avait rien fait pour la faire venir soit qu'il ne s'attendait pas à ce que ça fonctionne à cet instant précis mais plus tôt ou plus tard.... Helen lui faisait face, immobiel, perplexe, ne sachant ni que dire ni quoi penser de tout cela. Elle tentait de rationaliser, chercha dans sa poche son téléphone portable et sans quitter le prétendu James des yeux appela le Sanctuaire.

"Le numéro que vous demandez n'est pas attribué"

Ça...C'était nouveau, depuis quand le numéro n'était-il pas attribué ? Il lui était arrivé quelque chose de similaire en voulant chercher le remède à sa longévité dans un vieux temple maya, l'animal l'avait-il envoyé dans le passé ? Cela expliquerait la présence de James. elle regarda autour d'elle et vit le journal, 2011, on était bien le même jour de la même année, pas de voyage dans le temps.
Elle reporta son attention sur celui qui ne pouvait décemment être James, son esprit reprenant peu à peu le dessus.


"Oui, c'est moi, et vous qui êtes-vous ? Si vous étiez mieux informé vous sauriez que James est mort de vieillesse il y a quelques temps. La Cabbale le sait donc vous n'en êtes pas, ou plus."


Une illusion ? Comment un phénomène capable de telles choses aurait-il pu s'introduire dans le Sanctuaire ? a moins que ce ne soit le reptile qu'elle étudiait ? Comment en ce cas faire cesser l'illusion ? Tout semblait si réel, à commencer par l'odeur du thé qui infusait dans la pièce d'à coté. Helen restait sur la défensive même si l'inconnu ne semblait pas vouloir l'attaquer. Elle aurait bien tenté, comme au Tibet de fermer les yeux pour dépasser l'illusion mais elle ne pouvait le faire sans quitter du regard l'homme devant elle et s'il ne semblait pas dangereux ce n'était peut être pas le cas. Elle se rappelait à quel point les images, la voix, le contact de John lui avaient semblé réels à cette occasion, perdue dans une tempête de neige dans une carcasse d'avion. Mais pourquoi James ? Pourquoi cet environnement si classique et impersonnel, si éloigné de ce qu'elle connaissait ? Pourquoi ne pas avoir créé de transition logique ? Pourquoi faire disparaitre le Sanctuaire, ses repères, ses amis ? Quel pouvait être le but de ce reptile s'il maintenait cette illusion ? Pourquoi l'avait-il créé, qu'était-il advenu de Will qui allait lui parler ? Avait-il sa propre illusion ? Étaient-ce seulement des illusions ?[Helen avait besoin de s'asseoir et de boire un thé, de prendre le temps de réfléchir, mais comment le faire en ce lieu étrange et étranger avec un James Watson bien vivant quoique peu loquace face à elle ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 09 Jan 2011, 19:43

Ça...ça fait mal. Très mal. Au fil des ans, il s'était adapté. John – qu'il appréciait au moins autant qu'elle de toute façon – Ashley, puis les Sanctuaires. Tout avait été fait pour qu'il la voit de moins en moins. Absolument tout et ce à son plus grand dam. Ils étaient passés d'amis à collègues, de collègues à connaissances qui s'entendent bien. C'était ainsi qu'il l'avait pris. Elle lui disait vouloir préserver son autonomie, mais lui y avait vu une façon de l'éloigner d'elle. De toute manière, qu'aurait-il pu y faire ? Ses sourcils se froncèrent et de la surprise il passa au mécontentement, puis à l'ironie. Oui, tout cela simplement sur ses traits. Plus d'émotions encore dans le regard. De la déception peut-être. Il s'attendait bien à tout sauf à cela. Être traité d'imposteur...il ravala sa bile. En même temps, il devait la comprendre. Elle venait d'apparaître quelque part où elle n'était pas supposé être. Il était mort dans ce fichu labyrinthe ! Que voulait-il de plus comme preuve du bien fondé de sa méfiance ? Pourtant...avait-il le droit à un iota d'amertume ? Ne le lui avait-il pas reproché peu avant leur départ cette indifférence, cette distance qu'elle avait mis entre eux deux ? C'était plus difficile que prévu de la revoir et peut-être au fond...aurait-il mieux qu'il n'en fut jamais ainsi. On se calme...il était en mauvaise situation, mais ce n'était pas son premier problème en 160 d'existence et la femme, plus jeune que lui ne lui apprendrait sûrement pas comment se sortir d'affaires.

"Je suis au courant de ma propre mort, merci."

Plus sec qu'il ne l'avait voulut. La mort ne reste pas sans cicatrice malheureusement. Il y avait bien des choses qu'il n'avait pu régler. Il pensait en avoir le temps après la mission, mais en arrivant au Sanctuaire d'Helen et en partant pour l'Himalaya, il avait comprit qu'après cela, plus jamais il ne reverrait la lumière du jour. Il passa une main contre son visage et prit une gorgée de thé. Sa joie de la revoir s'était quelque peu éteinte, mais n'était pas morte. Il fallait juste régler quelques petits points. Dont celui de l'identité.

"D'ailleurs, je ne suis pas plus avancé que toi. L'expression que tu m'as offerte...j'avais la même à mon réveil ici."

Il savait qu'elle allait être bien plus compliqué que ça à convaincre. Surtout que sur son visage était creuser des soucis qu'il n'avait pas vu pendant l'épisode du labyrinthe. Il fronça les sourcils, inquiet. Il se demandait depuis combien de temps...il but une autre gorgée en fermant les yeux un moment. Il n'était même pas certain de vouloir le savoir. Il en but une autre, puis soupira.

"Je sais parfaitement ce que tu penses Helen. Je le comprend et en même temps je t'en veux. Un peu des deux j'imagine. Je peux te dire pour te prouver de ces mots que nous murmurions tous dans le noir au manoir de ton père. Les conversations à trois que nous avions en dehors du champs de Nikola et Nigel. Je peux essayer de te décrire ce qui s'est passé entre ma..."

Il détourna le regard. Comment un homme pouvait lever le regard vers une femme après une mort aussi pitoyable ? Il s'appuya sur le mur un moment pour soulagé son exosquelette d'un peu de poids.

"Ma mort...et aujourd'hui. Je peux te dire les derniers mots dits au jeune William, ceux prononcés à John...mais je n'ai d'autres preuves que ma parole."

Si sa parole venait à être mise en doute...il la regarda un moment, l'analysa un moment même afin de remémorer en lui des détails de sa psychologie ainsi que de sa vie. Il se demandait s'il n'était pas arrivé quelque chose entre temps. Elle semblait beaucoup plus...sombre qu'avant. Ce qui était un exploit en soi. Il s'approcha un moment d'elle, mais s'arrêta en chemin. Il se résignait. Comme chaque fois.

"Mon procès ne m'explique pas comment tu peux être ici...et surtout apparaître comme ça. Il me semble que tu as l'immortalité et non la téléportation. La malchance avait choisit un autre gagnant si ma mémoire est bonne."

Amertume et sarcasme. Aucun sourire pour le moment par contre. Pas tant que tout serait redevenu normal – par normal il entendait : tant qu'il n'était pas pris pour un quelconque imposteur. Si son doute persistait, il saurait bien se montrer plus convainquant. Une patience ça s'effrite vite....dans son état surtout. Du moins sa langue avait-elle été déliée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 09 Jan 2011, 20:36

"Je suis au courant de ma propre mort, merci."

Helen observait l'appartement, cherchant un indice de l'illusion, quelque chose qui ne serait pas à sa place, ou bien une arme à saisir en cas de probleme.
Le ton de la créature prétendant être James était sec, elle se rappelait qu'avant sa mort ils n'étaient plus en très bons termes. Elle 'lavait fui parce qu'il lui rappelait par trop un passé douloureux, une erreur qu'elle avait commis, parce qu'il était un des 5 et que c'étaient eux qui avaient fait de John le tueur de WhiteChapel qu'on avait surnommé Jack L'Eventreur. Voir James lui rappelait par trop la folie de son arrogance quand elle avait cru pouvoir, impunément utiliser du sang de vampire pour changer des humains, sans en payer le prix. Le prix avait été trop lourd à payer, pour chacun d'eux. Nicholas était devenu plus agressif et sournois qu'il ne l'était déjà, Griffin était resté lui-même mais elle l'avait vu vieillir et mourir, John était devenu un monstre qu'elle avait du pourchasser dans les rues mal famées au milieu de prostituées la regardant étrangement, et James...James était devenu si intelligent qu'elle craignait qu'il ne la juge, qu'elle avait du mal, en sa présence, à oublier ses grossières erreurs. Quant à elle l'éternelle jeunesse a un prix, voir mourir un à un ceux que l'on aime. elle s'était muré dans une solitude silencieuse, se perdant dans son travail et....Quand la solitude était devenue trop insupportable elle avait donné naissance à Ashley, sa fille, celle de John, embryon congelé depuis des années. Mais Ashley aussi avait disparue, enlevée par la Caballe, transformée en monstre, clonée....Et finalement morte.

Helen chasse ces pensées, ce n'était pas le moment, surtout si l'être en face d'elle était télépathe, de montrer ainsi ses pires faiblesses.


"Ah ? Tu me sembles pourtant bien vivant"


Le ton était ironique, mordant, aussi sec que l'avait été celui de James
.

"D'ailleurs, je ne suis pas plus avancé que toi. L'expression que tu m'as offerte...j'avais la même à mon réveil ici."

Trop facile le coup du Deus ex Machina.


"Ben voyons, tu veux me faire croire que tu n'as rien à voir avec mon arrivée ici, que tu ignores où nous sommes et pourquoi le réseau des Santuaires n'existe plus ? James était bien plus intelligent que cela."


"Je sais parfaitement ce que tu penses Helen. Je le comprend et en même temps je t'en veux. Un peu des deux j'imagine. Je peux te dire pour te prouver de ces mots que nous murmurions tous dans le noir au manoir de ton père. Les conversations à trois que nous avions en dehors du champs de Nikola et Nigel. Je peux essayer de te décrire ce qui s'est passé entre ma...Ma mort...et aujourd'hui. Je peux te dire les derniers mots dits au jeune William, ceux prononcés à John...mais je n'ai d'autres preuves que ma parole."

"Il te suffirait de lire mon esprit pour peu que tu sois télépathe ou que tu crée cette illusion autour de moi. Où est Will ? Où est Kate ? Henry ? BigFoot ?Qu'as-tu fait d'eux ?"

Agresser Helen était, en soi, quelque chose de dangereux, mais s'en prendre à ses amis pouvait se révéler mortel. James le savait, ses ennemis le savaient aussi, d'ailleurs ces idiots s'en prenaient toujours à ses amis en croyant l'atteindre et perdaient généralement à chaque fois. Ils ne comprenaient pas que pour protéger son Sanctuaire ou ses amis il n'était pas de montagne que Magnus n'était capable de déplacer
.

"Mon procès ne m'explique pas comment tu peux être ici...et surtout apparaître comme ça. Il me semble que tu as l'immortalité et non la téléportation. La malchance avait choisit un autre gagnant si ma mémoire est bonne."


Ca cela ressemblait bien au James qu'elle connaissait, cela dit une illusion aurait pu réagir de même, il n'allait surement pas avouer qu'il l'avait fait venir ici d'une manière quelconque.

"Allons, qui que tu sois tu sais bien que je ne suis pas ici de mon plein gré et que c'est à toi que je le dois. Explique-toi, pourquoi m'avoir amené ici ? Me faire voir un vieil ami ? Que veux-tu apprendre par ces artifices ? Qu'espères-tu de moi ?"



Se pourrait-il que ce soit vraiment James ? Si oui comment était-il vivant ? Comment était-ellea rrivée ici et pour commencer où diantre était-elle? Le reptile pouvait-il emmener les gens vers d'autres réalités ? Des réalités où les Sanctuaires n'existaient pas ? Des réalités où la mort n'était qu'un leurre ? Ou bien James avait-il aussi été en contact avec ce reptile ? Helen avait envie de croire que cet homme était bien son ami le plus proche, mais cela lui était difficile en l'état actuel des choses. Revenir de la mort...Will l'avait fait, bien sur mais avec l'aide de Kali, une divinité, une araignée géante capable de manipuler les chants électromagnétiques et de détruire le monde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 09 Jan 2011, 22:48

Son ton ironique et mordant lui fit serrer les dents. Il s'était réconcilié avec John avant de mourir et ce n'était pas pour ensuite se prendre la tête avec sa meilleure amie. Il se pinça l'arrête du nez. Une chance finalement qu'il n'avait pas rencontré Helen dans un ascenseur...cette scène de ménage méritait de rester confidentielle. Très confidentielle. Il espérait que son colocataire n'allait pas rentrer de sitôt, car la présence de la jeune femme serait très difficile à expliquer. Surtout si elle était aussi peu coopérative. Il ne voyait pas comment faire pour la convaincre qu'il était lui-même. Il ne lui disait que ce que peu de personne pouvait connaître. Que voulait-elle de plus. Elle était de type méfiante, elle le voulait bien, mais n'avait-il pas le droit de souffler lui aussi ? Il soupira. Il allait répondre de la même façon. Aussi sèchement. Avec le même ton cassant.

"Nous sommes aux États-Unis. 109 rue du septième art. Résidence de la seconde chance pour bien des gens, résidence d'une nouvelle vie pour d'autres."

Il était néanmoins préoccupé par un détail.

"Quant aux Sanctuaires, je n'avais jamais entendu dire qu'ils étaient disparus. Il est normal, dans un protocole d'urgence que tous les accès d'un ancien dirigeant soit supprimés. Je croyais que c'était la raison pour laquelle je n'avais plus accès au dossier de mes employés."

Il ne lui fallut pas plus de ½ millième de secondes pour se rendre compte de son erreur. Ce qu'il venait de dire était beaucoup plus louche que tout ce qu'il avait dit auparavant. Malheureusement, il était nerveux, l'état de choc venait de s'empirer avec l'apparition d'Helen et de plus, il se faisait accuser alors qu'il était innocent. Tout cela en même temps, même pour un homme de son calibre, c'était un peu trop. Jamais il n'aurait cru qu'une scène pareille pourrait avoir lieu entre les deux. Il avait envie de crier son déplaisir, mais en homme de bon maintient, il n'en fit rien. Son regard par contre se durcit. Comme il avait l'habitude de le faire avec Nikola avant lorsque celui-ci insistait trop sur des détails personnels ou lorsqu'il tentait de l'humilier. Il secoua la tête.

"Pour l'amour de Dieu Helen ! Ne me dis pas que tu as ces souvenirs toujours à la surface de ton esprit ?! Comme si un quelconque télépathe pourrait s'y intéresser ! Ces soirées datent d'il y a tellement longtemps. Le bon vieux temps. Là où tu m'adressais encore la parole en tant qu'ami. Ça faisait quoi ? 19-20 ans Helen ! Que tu me traitais comme n'importe lequel de tes employés ? Et pour en arriver où ? Pour en arriver au point de me faire traiter comme l'un de tes ennemis alors que la seule chose dans ma vie plus importante que celle-ci..."

Il avait monter le ton d'un cran et se calma rapidement, décidant d'être maître de lui-même au lieu de montrer trop à jour ses faiblesses. De son côté, il n'avait aucun doute. Il s'agissait bien d'Helen Magnus. Sinon la ressemblance serait trop frappante. Même un escroc, un bon comédien n'aurait pu imiter le poids invisible pesant sur les épaules de la jeune femme, les plis soucieux, le regard méfiant, la posture si fière. Comment pouvait-on être aussi belle et aussi violente ?

"...c'est toi-même."

Il l'écouta continuer et ne put s'empêcher d'émettre une plainte d'exaspération.

"Tu... !"

Il s'arrêta brusquement, releva la tête vers Helen, les yeux légèrement agrandit. Son cerveau venait d'enregistrer – en retard peut-être – une information qui le scia sur place.

"Helen...qu'est-il arrivé à Ashley ?"

Son ton n'était plus que murmure. Tant pis s'il allait ravoir une autre vague de supplice. Il venait de se rendre compte que son amie n'avait pas demandé ce qu'il avait fait d'Ashley. Qu'en plus elle avait nommé une certaine Kate. Il accusa le choc. Les remplacements ne pouvaient être prévus qu'en cas de...Il était maintenant complètement refroidit. Plus aucune colère dans son regard. Seulement de l'incompréhension. Il était totalement perdue. Et la seule femme pouvant le ramener vers le droit chemin l'enfonçait plus profondément encore.

"Que s'est-il passé après ma mort...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 09 Jan 2011, 23:13

"Quant aux Sanctuaires, je n'avais jamais entendu dire qu'ils étaient disparus. Il est normal, dans un protocole d'urgence que tous les accès d'un ancien dirigeant soit supprimés. Je croyais que c'était la raison pour laquelle je n'avais plus accès au dossier de mes employés."

Helen l'observa, elle ne parlait pas de ça, elle parlait simplement de les avoir au téléphone, pourquoi avait-il parlé immédiatement de cela, était-ce ce qu'ils espéraient apprendre d'elle ? Elle décida de ne pas relever, espérant encore que c'était son vieil ami, quelque peu choqué de la voir apparaitre au milieu de son salon, surtout après leurs dernière dispute.



"Pour l'amour de Dieu Helen ! Ne me dis pas que tu as ces souvenirs toujours à la surface de ton esprit ?! Comme si un quelconque télépathe pourrait s'y intéresser ! Ces soirées datent d'il y a tellement longtemps. Le bon vieux temps. Là où tu m'adressais encore la parole en tant qu'ami. Ça faisait quoi ? 19-20 ans Helen ! Que tu me traitais comme n'importe lequel de tes employés ? Et pour en arriver où ? Pour en arriver au point de me faire traiter comme l'un de tes ennemis alors que la seule chose dans ma vie plus importante que celle-ci......c'est toi-même."

Helen frissonna, sa colère semblait réelle, il semblait si réel, si...lui même. La réalité alternée lui semblait soudain une solution envisageable, plus probable qu'une illusion ou un rêve. Mais quelle idée saugrenue, un être serait-il capable de faire cela ? Ce serait une découverte de première importance, une découverte qu'elle ne pourrait partager. Elle imagine un instant son labo, la tête de Will, la panique suite à sa disparition, son remplacement par son protégé, comme elle l'avait voulu.... Non ce n'était pas possible.


"Helen...qu'est-il arrivé à Ashley ?"


Cette phrase la prit par surprise, la frappa si fort qu'elle se courba. elle regarda James, son regard affolé, il était réellement étonné, réellement sincère dans sa douleur....L'était-il ? Et Helen fit quelque chose qu'elle faisait rarement, voire jamais, elle laissa les larmes rouler sur ses joues, douloureuses, brulantes, elle tomba à genoux. La mort d'Ashley, celle de Will, fut-il revenu, sa destitution, son retour, tout cela et sa disparition c'était trop, même pour elle. si forte qu'elle soit elle n'était qu'humaine, éternelle mais humaine. Elle ne parlait pas, elle en était incapable, elle se contentait d'évacuer la peine, la culpabilité, les horreurs qu'elle avait vécu dernièrement. Ashley s'était sacrifiée pour la sauver mais par deux fois juste avant, persaudée de ne pouvoir retrouver sa fille dans le monstre créé par la Caballe elle l'avait tué, ou du moins avait essayé. Une mère peut-elle survivre à cela? Et quand finalement elle avait retrouvé sa fille c'était pour la perdre une fraction de seconde plus tard. Comment pourrait-elle un jour expliquer cela à James, ou à quiconque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 09 Jan 2011, 23:43

Spoiler:
 


La réaction fut immédiate. La réponse silencieuse le frappa peut-être avec moins de force, mais elle l'atteint tout de même, et grandement. La dernière chose qu'il se souvenait...il avertissait William d'un détail qu'ils avaient manqué. D'un détail important qui leur était passé juste sous leur nez. Il n'avait pas eu le temps de finir, sachant en ressuscitant dans sa chambre que le chaînon manquant était Ashley. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était que la jeune femme y perdrait la vie. Combien de temps s'était-il passé depuis sa mort pour Helen ? Combien de personnes encore étaient mortes devant elle ? Il s'approcha, lentement alors qu'elle tombait à genoux. Combien de fois avait-il été l'épaule pour la soutenir ? Combien de fois avait-il été présent. Sa mort l'avait empêché de faire le travail pour lequel il semblait avoir été conçu – outre la recherche et les Sanctuaires – et maintenant qu'il était de nouveau vivant, qu'est-ce qui l'empêchait de se pencher vers elle ?

Rien...

Sauf peut-être la peur de la froisser. Pourtant, il n'en tint pas compte et la rejoint sur le sol, attirant finalement la femme dans ses bras, peu lui importait ce qu'elle pourrait bien vouloir dire. Elle avait besoin de soutient. Pas d'un homme la regardant debout alors qu'elle pleurait sur le corps d'un enfant. Il repoussa sa propre peine pour éviter à Helen de sentir son désarroi. Elle en avait bien assez du sien. Dire qu'il y avait à peine quelques instants il avait élevé le ton sur elle. Oh certes, ils y étaient habitués. Elle criait, il criait. Elle doutait, il répliquait. Mais c'était différent. Il s'agissait d'une mère en détresse, méfiante, usée. Un changement, une apparition ailleurs n'avait très certainement pas été très bon pour son organisme.


"Helen...."

Il la prit doucement et la força à se relever, faisant fi des plaintes de ses jambes et de son exosquelette. Il l'obligea à s'asseoir sur un des divans et revint peu après avec une tasse de thé. Un thé anglais bien entendu. Rien de mieux pour ce genre d'état d'âme. Il lui mit la dite tasse – tiède et non brûlante contrairement au thé – dans les mains, s'asseyant tout près d'elle. Toute trace d'une quelconque amertume disparue. Il y avait plus préoccupant, plus important qu'une simple rengaine d'enfant gâté. Il sonda le visage de son amie.

"Je suis tellement désolé."

Et il l'était. Il fallait simplement comprendre pourquoi il l'était. Pour sa mort, pour Ashley, pour le fait qu'il les avait assez lâchement abandonné. Il avait été égoïste un moment, peut-être était-ce la raison de sa résurrection. Il frôla plus qu'il ne toucha les cheveux de sa protégée, désormais beaucoup plus doux et docile qu'auparavant. Il aurait s'agit d'une perte moindre peut-être l'aurait-il sermonner de se laisser autant aller à ses émotions, mais la situation n'était pas la même. C'était pire. Il n'avait jamais eu d'enfants et n'en aurait probablement jamais, ainsi il ne pouvait comprendre entièrement, mais lui aussi avait perdu des êtres chers et comprenaient au moins la douleur d'un départ. Ce n'était pas de la pitié qu'il lui donnait. Il souffrait silencieusement de se départ, offrant à Helen, comme toujours, un moyen de se laisser aller sans remords. Ils étaient humains. Elle encore plus que lui. Le Sang Source les avait beaucoup changé, sauf elle. Restée aussi naturelle et pure. Vivant simplement plus longuement....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Lun 10 Jan 2011, 00:18

Elle le laissa l'entrainer vers le divan où elle s'assit. Elle avait peu pleuré, que ce soit James ou Ashley. elle avait fait croire à la mort de BigFoot et même inséré un phénomène dans son organisme pour perdre l'esprit et confondre des traitres télépathes, mais quelle femme était-elle donc devenue ? Elle avait fait des choix difficiles, elle avait risqué des vies, elle avait tué des gens, s'était-elle, au fil du temps et sans s'en rendre compte, crue au dessus des autres de par son grand âge ? Etait-elle devenue comme Nicholas à force de temps et de pouvoir ? Ressemblerait-elle un jour à cette créature sombre tapie dans le cœur de John et rêvant de sang et d'horreurs, de pouvoir et de contrôle ?
Elle prit la tasse et la chaleur qu'elle irradiait la rasséréna un peu, elle cessa de pleurer, tourna son regard vers James, semblant plus calme, plus encline à le croire lui-même et non simple illusion. Une illusion n'aurait pas ravivé de tels souvenirs, ils n'auraient rien eu à y gagner, une illusion aurait montré Ashley et non James, elle aurait orienté la discussion, il n'en avait rien fait.


"Je....Je suis désolée James c'est.....Je n'ai pas la moindre idée de ce que je fais ici, je parlais avec Will, j'examinais un reptile et....et tu étais là, vivant"


Elle l'observa, si près d'elle, si rassurant, si familier, son vieil ami et elle se laissa aller, posant la tête sur l'épaule réconfortante. Elle avait besoin de changer de sujet, de reprendre des ofrces avant de lui raconter pour Ashley, c'était vital pour elle, elle dévia donc la conversation, les larmes roulant encore, silencieuses, sur ses joues de porcelaine, mouillant la veste du vieil homme.


"Comment es-tu arrivé ici James ? comment es-tu revenu à la vie ?"


Tant de questions sans réponses. Tant de bizarreries dans sa vie pourtant loin d'être banale. Elle avait besoin de reprendre ses esprits, elle releva la tête, sourit un peu à son ami et gouta le thé, anglais comme il se doit, James n'aurait jamais eu l'idée de lui proposer du café, encore moins d'en boire. Elle se laissa aller dans cette sensation familière et si douce que procure un breuvage chaud et délicieux. James la connaissait bien, ni sucre ni lait, juste le thé, pur et sans apprêt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Lun 10 Jan 2011, 00:39

James la sentit se calmer doucement, elle pleurait certes, mais elle semblait le croire maintenant. En entendant son nom il en fut convaincu et la tint contre lui, essayant de lui administrer un peu de son propre calme. Pas pour arrêter les larmes. Non, elle en avait besoin. Il savait très bien qu'elle n'était pas du genre à rester après la mort à pleurer pendant des heures, mais désormais qu'elle avait pris du recul, tout lui revenait soudainement comme un poignard dans le dos. C'était l'effet de la vie. L'effet du deuil. Ils l'avaient tous ressentit à la mort de Nigel. Et ça recommencerait, tant que l'un d'entre eux étaient vivants. Il hocha la tête alors qu'elle s'excusait. Pouvait-il vraiment lui en vouloir...peut-être un tout petit peu, mais pas assez pour que ça paraisse dans ses gestes, encore moins pour qu'il l'abandonne dans cet état. Il aurait très bien pu la chasser de chez lui, mais quel ami ferait cela ?

"Je comprend parfaitement Helen et j'avoue...que peut-être si j'avais été à ta place, j'aurais agit certainement de la même manière."

Et peut-être pire. Il ne fallait pas oublier qu'il était un homme et chaque être à sa part de ténèbres. Helen contrôlait la sienne mieux qu'aucun des Cinq. John avait été dévasté par une force inconnu, Nikola avait soif de sang et Nigel était un voyou. Il ne savait pas ce que cette expérience leur avait donné, hormis la mort. Bien des découvertes avaient été faites, ils avaient pu aider le monde bien entendu, mais était-ce suffisant pour alors choisir de détruire sa vie pour la science ? À l'époque ils étaient jeunes et insousciants, en soif de connaissances et de pouvoir. Ils voulaient surpasser les limites de l'être humain et finalement, ils y étaient parvenus. Il caressait doucement son épaule.

"Je t'avoue que cela m'est nébuleux. J'ai cru rêvé étant transporté jusque dans la chambre..."

Il pointa la sienne.

"...celle-ci. C'est dans cette pièce que je me suis éveillé. Je dois te dire que le choc fut...brutal. Tu reviens de ton bureau, je reviens de la mort. J'avais sentit la vie me quitter dans le labyrinthe et je la sentais me faire renaître dans cet appartement. Je n'ai aucune idée de la raison de ma présence. J'ai bien tenté quelques hypothèses et posé quelques questions, mais je n'ai trouvé aucune réponse."

Il savait qu'en même temps Helen détournait la conversation du sujet principal, mais il n'était pas celui qui allait le lui reprocher. Il frôla de ses lèvres le front de son amie. Pas assez pour la toucher et se sentir hors de la décence, mais assez pour qu'elle le ressente.

"Et comment va ton jeune protégé ?"

Ils parlaient de Will maintenant et non d'Ashley. Il s'inquiétait pour toutes les personnes qu'il avait quitté en mourrant...Decklan en faisait partit.

"Dis-moi...combien de temps s'est-il passé depuis ma mort avant que tu n'apparaisses ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Lun 10 Jan 2011, 09:40

Helen écoutait, cela n'avait pas plus de sens pour James que pour elle, pourquoi les réunir ici, sans préparation, sans explication, sans même attendre qu'elle soit endormie, la transition se serait sans doute mieux passée après tout. elle soupira et observa James.

"C'est nébuleux, que faisons-nous ici, pourquoi, qui nous y a réunis, dans quel but....Et comment, s'il est capable de redonner la vie il doit être puissant. Cela fait un an que je t'ai laissé dans ce labyrinthe de vampires James, une année entière sans toi. Il s'est passé tant de choses...John est...Et Nicholas...Enfin...C'est long à raconter."

Il lui demanda des nouvelles de Will, elle eut un léger sourire, il évitait les questions ardues, du moins le pensait-il, allait-elle tout lui dire...Elle n'était plus à ça près après tout.


"Il se débrouille bien, il est prometteur, il...tu te rappelles de Big Bertha, cette énorme araignée sous-marine qui pouvait créer ou détourner des chants électromagnétiques ? Et créer ou détruire des pan de terre entiers ?"


Un regard lui confirma que oui, il faut dire que cela avait fait débat, les chefs des sanctuaires avaient décidé de la tuer.


"Je ne l'ai pas tué quand vous l'avez ordonné, elle était reliée à tant d'autre espèces par un lien psychique si fort que....Je n'ai pas voulu prendre le risque de la faire disparaitre. "


Ele observa James, se demandant s'il la jugerait ou non puis continua son histoire.

"Bertha était reliée, entre autre, à un phénomène qu'on appelle la makri, une araignée minuscule qui vit dans le corps d'un homme et lui permet de communiquer avec Kali, le nom que les hindous donnent à Bertha. Forsythe, un riche industriel voulait la Makri il a donc tué son porteur mais c'est Will qui a trouvé l'araignée et elle l'a choisi comme nouvel hôte, il a plu à Kali. Quand Forsythe a récupéré de force la Makri Kali lui obéissait bien sur, mais à contre-coeur, Will avait réussi à la calmer en dansant le Rapati Sungu mais...cet idiot de Terrence, tu sais du Sanctuaire de New York, a attaqué, il tenait à tuer Kali. Will a failli y rester, un raz de marée se dirigeait vers les cotes pakistanaises et indiennes entre autre."


Elle s'arrêta, but une gorgée de thé pour trouver le courage de dire ce qu'elle avait proposé à Will puis continua, plus bas.


"Une vieille, très vieille croyance disait qu'un ancien hôte pouvait voir Kali aux portes du Royaume des Esprits...."


Elle s'arrêta, pouvait-elle dire qu'elle l'avait conseillé à Will, qu'elle 'lavait tué et que si un miracle ne s'était pas produit il serait encore mort ? Qu'elle n'était même pas là ? Même si elle était en fâcheuse posture elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Ven 14 Jan 2011, 20:09

Un an...Il était mort depuis un an. Il ne savait pas pourquoi, mais savoir qu'il avait été abandonné dans ce labyrinthe depuis un an...c'était étrange. Après tout, pour lui, ça c'était passé quasiment en simultané. En fait, qu'en savait-il ? Même s'il était dans un monde qui ne semblait pas le leur, peut-être avait-il été absent de ce monde pendant autant de mois. Les clés de la mort étaient mystérieuses et les voies pour les âmes semblaient impénétrables. Ce qui s'était passé entre sa mort et sa résurrection, il n'en avait pas la moindre idée et n'avait pas de réel espoir pour en comprendre le sens. Comme Helen disait, ce pouvait être un Phénomène d'une puissance inouïe, tout comme ce pouvait être autre chose. Cette situation ne lui plaisait pas, comme il savait qu'elle ne plaisait pas à sa douce amie. Il hocha la tête.

"La question surtout c'est pourquoi un Phénomène trouverait utile de me ramener à la vie et de t'enlever. Toi je vois...tu es la dirigeante du réseau Sanctuaire, mais moi...je ne suis même plus celui du Sanctuaire londonien, alors pourquoi déranger mon repos éternel ?"

Elle sous-entendait que quelque chose s'était passé avec John et Nikola. Quoi exactement ? Il n'en avait pas la moindre idée, mais se doutait que ce devait être des ennuis. Ils étaient bons dans ça. Des ennuis, des futilités, des guerres sans aucun sens. Tout cela pour Helen majoritairement. Ces hommes étaient totalement désespérants. Helen et lui les supportaient depuis avant le Sang Originel. Lui-même s'en était plutôt bien débarrassé en mourant, mais son amie devait encore les prendre en charge. Exaspérant. Enfin, ils y étaient tout de même habitués. S'attendre à mieux de leur part, c'était espérer pour quelque chose d'impossible. Ils étaient ce qu'ils étaient, pour le meilleur et pour le pire. Ils s'appréciaient – et se détestaient – pour ce qu'ils étaient et faisaient. Ils avaient réussit à travailler ensemble pendant toutes ces années, sans faillir à leur mission, ni à eux-mêmes.

Ce qui lui plut moins fut le retour dans une conversation de Big Bertha. Il fronça les sourcils, puis hocha la tête. S'il se souvenait de ce fléau ? Certes, évidemment. Personne ne pouvait s'en souvenir mieux que lui. Big Bertha avait été au coeur d'un débat des plus violents. La détruire, la garder, essayer de la contrôler même. Il s'agissait d'une vraie malédiction. Elle lui avait fait passé bien des nuits blanches avant que finalement ils prennent la décision de la détruire. À l'unanimité c'était ce qu'ils avaient choisit. James en avait toujours douté, après tout, cette araignée pouvait être reliée avec l'Écosystème, mais Helen l'avait détruit et rien n'avait changé. Il en comprit la raison lorsqu'il entendit Helen. Il fronça les sourcils.


"Quoi?"

Mais elle continua son discours, racontant ce qui s'était passé pendant son absence. Ainsi donc il y avait réellement un lien entre Big Bertha et ces mythes religieux. Il écoutait, attentif, intéressé même par ce qu'elle racontait. Big Bertha l'avait toujours intéressé malgré le danger qu'elle représentait et sa puissance l'avait intrigué longtemps – il n'en était pas intéressé au point de vouloir l'utiliser, il était juste curieux de son fonctionnement et de ses conséquences sur l'humanité. Forsythe...ce nom lui disait quelque chose. Peut-être l'avait-il rencontré, lui ou son père, pendant l'époque où il était en vie. Après tout, il avait côtoyé bien des riches industriels lorsqu'il était à la tête de son Sanctuaire, surtout des tiers intéressés. Cet homme fut bien vite chassé de ses pensées par Helen qui prit une pause pour boire une gorgée et il fit de même. Elle cherchait ses mots – ou son courage. Elle n'était donc pas très fière de ce qu'elle avait fait ou bien elle craignait qu'il ne la juge – ayant fait des mauvais choix dans sa vie, il était bien mal placé pour le faire.

"Tu...lui as demandé de mourir ?"

C'était la seule explication possible. Pourtant il se demandait bien comment avait-il pu survivre, car son discours lui disait que le jeune William avait survécut. D'un même coup, il l'invitait à poursuivre son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Sam 15 Jan 2011, 20:22

"Je...."

Elle hésita, qui pouvait la comprendre mieux qu'un des cinq ? Mais même elle avait encore du mal à gérer cela.

"Oui, il le fallait, BigFoot a arrêté son coeur avec un défibrillateur, j'ignore ce qui s'est passé, Will l'ignore aussi mais....ça a marché et alors qu'il aurait dû être définitivement mort....8minutes sans un battement de coeur, il est revenu, on ignore encore comment on cherche...cherchait."

Il faudrait qu'elle s'habitue à parler au passé de Will, Kate, Henry ou BigFoot.Elle était loin de chez elle, loin de son monde, dans un univers inconnu qu'elle allait devoir explorer. Un nouveau monde à découvrir, était-elle toujours immortelle ici ? Si les Sanctuaires n'existaient pas ou du moins n'avaient pas le même numéro de téléphone, qu'en était-il des phénomènes ? Du sang de vampire ? De son don ? Comment savoir ? Et surtout que faisait James ici ? Ellen 'avait pas eu le temps de le pleurer, pas plus qu'elle n'en avait pris pour pleurer sa fille mais elle se rappelait clairement l'avoir vu mourir de vieillesse, sa machine s'étant détraquée, elle se rappelait qu'il le savait et avait quitté le Sanctuaire en connaissance de cause.

"Que sais-tu de ce monde ? Les Sanctuaires existent-ils toujours ? Les phénomènes y sont-ils présents ? Où sommes-nous ? Et pourquoi ? Et comment ? Je conçois que tu ne sois pas pressé de retourner d'où tu viens mais....Will...est encore jeune, Kate...n'a peut être pas abandonné tous ses démons, Henry gère encore mal sa condition quant à BigFoot, il a failli mourir du Lazarus......"

C'était sa façon de dire qu'elle avait besoin d'eux bien plus qu'ils n'avaient besoin d'elle finalement. Chacun d'eux était une part de sa vie, une part de ce qu'elle était devenue au fil des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 16 Jan 2011, 12:13

Il secoua la tête. Il n'y avait aucun reproche dans son regard, mais il ne parvenait pas à voir comment ils avaient pu en arriver à une telle initiative. L'important par contre était de savoir que le jeune homme était toujours vivant et ce même après 8 minutes sans pouls. Ce qui...relevait d'un certain miracle médical. Il s'agissait peut-être d'une déformation professionnelle, mais un Phénomène pouvait parfaitement être derrière son réveil. Ce n'était pas impossible. Puis...les questions tombèrent. Évidemment, il se doutait bien que ce genre de choses arriveraient bien assez tôt, mais ce qu'elle lui dit eu au moins pour effet de le blesser un peu. Il ne le laissa toutefois pas paraître. Après tout, Helen n'avait pas été arrachée de la mort, elle avait été arrachée à sa vie, ses amis, ses protégés, ses amours même si les deux autres hommes étaient toujours vivants et à ses côtés. D'un certain sens, il comprenait le sens de ses mots, mais il avait été dit d'une façon si...banale. Étant très près d'elle, il préféra chasser cette pensée, ne voulant pas inquiéter la jeune femme ou la faire culpabiliser. C'était son problème, pas le sien.

"De ce monde...je crois en fait que nous n'avons pas quitté notre monde, pas totalement du moins. Nous sommes en Amérique, aux États-Unis, ce qui logiquement te situe sur le même continent que ton Sanctuaire. Je ne sais pas à quel point c'est différent ici. Quant aux Sanctuaires, rien n'est moins sûr, mais je ne serais pas surpris qu'ils existent encore. Le seul changement serait peut-être que tu n'y sois plus. » Lui ne comptait pas. Il était mort. « Pour les Phénomènes, cela j'en suis totalement certain. Ces êtres viennent de la Terre Helen. Y sont nés. Il est très improbable qu'ils disparaissent soudainement. Je ne crois pas que nous sommes dans une dimension parallèle, mais il y a certainement quelque chose qui se trame."

Après tout, ils étaient tous les deux réunis. Ce qui en soit était un miracle. Comment faire taire une amertume qui avait fait du chemin en 160 ans ? Une amertume envers John et elle. Ses deux amis les plus chers. Ce qu'il fallait pour faire un monde...

"Quant à nos dons – question qui te tracasse j'en suis sûr – nous les avons encore. Mon intelligence est la même que lorsque je suis mort et comme tu peux voir, je suis encore affubler de ces horribles choses. Donc nous pouvons conclure que tu as toujours ton immortalité."

« Ces horribles choses » désignait bien entendu son exosquelette et sa machine. Les deux démons de sa vie. Ils l'avaient toujours été et le resteraient comme il pouvait le voir. Il prit du temps pour regarder Helen. Était-elle plus heureuse la dernière fois qu'il l'avait vu ? Oui très certainement puisque la nouvelle de la disparition d'Ashley ne leur était pas encore parvenu. Elle ne lui avait toujours pas raconté l'histoire, mais il se doutait que la jeune femme était la raison de son inquiétude et de sa mise en garde pour William. La chose étonnante pour lui était qu'il avait toujours les souvenirs de sa vie précédente et il avait l'impression qu'ils étaient frais, récents. C'était un sentiment assez étrange qui le prenait parfois de court.

"Quant à savoir qui...un Phénomène peut-être. Je ne suis pas plus avancé. J'ai fait des recherches, mais j'ai surtout découvert beaucoup d'étrangetés dans cet établissement. Je n'ai pas réussit à reprendre contact avec mon ancien Sanctuaire, mais comme je te l'ai dit, j'avais instauré une sécurité à mon départ pour arriver chez toi. J'avais fait en sorte que mon nom et mon code d'accès ne puissent plus être utilisés dans mon Sanctuaire. Je savais que j'allais mourir et je ne voulais pas que quelqu'un se serve de ma mort pour pénétrer le réseau. Donc de ce côté je suis dans une impasse. Peut-être que tu auras plus de facilité à tout retrouver. Tu n'es pas morte – ou était – simplement disparue. Donc logiquement toujours active."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 23 Jan 2011, 14:26

"Tout cela est plus qu'étrange, mon sanctuaire na plus le même numéro de téléphone, ce qui n'a aucun sens s'il existe ou si nous sommes dans notre monde habituel....Il y a tant de choses que je ne comprends pas, à commencer par la raison de ma présence ici. Et de la tienne d'ailleurs...."

Elle s'interrompit et se rendit compte qu'elle avait négligé un détail.


"Je suis heureuse de te revoir James, même si je suis un peu surprise. Te voir mourir c'était perdre une part importante de ma vie, de mon passé, de ce qui nous a fait tel que nous sommes. Je sais qu'on ne se voyait plus tellement, et je sais aussi que c'était de mon fait. Mais John et Nicholas ont tellement changé après cette expérience que je m'en suis toujours voulu d'avoir fait cette expérience, d'avoir voulu aller si loin, fut-ce pour l'amour de la science et de la découverte. Et passer du temps avec toi c'était me rappeler cette erreur que j'ai commis."


Décidément le choc avait été fort, elle parlait rarement d'elle, rarement de façon aussi sincère, spontanée, franche et....la mettant autant en danger ou même à nu. Elle se releva rapidement, maitrisant un rapide étourdissement et regarda James.


"Il faut que je fasse quelques recherches, que j'aille au Sanctuaire, que je vois si je peux y retourner et....dans le cas contraire il faudra que je trouve un endroit où vivre, que je m'adapte à cet endroit étrange."


Elle observa le salon, si classique, elle se demanda si elle pourrait vivre ainsi, sans recherches, sans danger, repartir de zéro. Mais elle savait que non, elle avait cela dans le sang bien avant de s'injecter le sang originel et les modifications n'avaient pas touché à cet esprit d'aventure qui bouillonnait en elle. Elle s'éloigna en direction de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 30 Jan 2011, 08:23

Il n'en savait pas plus qu'elle. Il se rendit compte que malgré que ça ne faisait qu'une semaine au moins qu'il était là, il n'avait jamais cherché à retrouver le Sanctuaire. Pourquoi ? Il se le demandait maintenant qu'il avait Helen devait lui. Cette femme était extrêmement importante dans sa vie, alors pourquoi, lorsqu'il s'était réveillé, n'était-il pas partit à sa recherche immédiatement pour s'assurer de sa santé et sécurité ? Il se demandait si la tranquillité de cette endroit y était pour quelque chose. Après tout, il n'avait pas à souffrir ni à se remémorer son passé, même s'il n'y échappait pas les jours de pluie. Pourtant, il adorait les Sanctuaires et les Phénomènes, mais le besoin d'action l'avait depuis longtemps quitté. L'adrénaline lui était toujours agréable, mais il était infirme et les infirmes ne peuvent courir et se battre comme le faisait Helen. Sinon, il serait très certainement aussi accro qu'elle à leur ancienne vie.

Sa gorge se serra, mais il ne laissa rien paraître de son trouble. C'était inhabituel d'entendre Helen parler de ses sentiments et ce qu'elle en disait faisait du bien autant que du mal. Il y était habitué maintenant. Vivre avec les Cinq n'avait jamais été une partie de plaisir ou simple. Il comprenait ce qu'elle ressentait, l'ayant lui-même ressentit à une époque.


"Dès que nos contacts se sont arrêtés, j'ai compris ce que tu ressentais. Je n'ai jamais cherché à réellement changé cela. Je te l'ai reproché avant...avant tout ça, mais je savais que c'était la dernière fois que je pourrais te montrer à quel point tu m'avais..."

Il n'était pas doué non plus avec les sentiments. Au même moment, elle se levait et se dirigeait vers la porte. Il s'interrompit et arrêta de parler. Il s'approcha d'elle, se levant donc en même temps, puis la dépassa pour ouvrir la porte. Il savait bien que jamais il ne pourrait retenir la femme contre son gré et ne tenterait même pas l'expérience. Il s'appuya sur la poignée pour ne pas chanceler et réussit à lui sourire.

"Je comprends Helen. Et n'oublie pas que cet établissement est peut-être le meilleur où tu puisses loger pour le moment. Je resterais ici."

Il n'avait même pas le courage de lui serrer la main pour lui dire aurevoir.

"Et Helen...promets-moi que s'il y a un problème tu viendras m'en parler. Nous sommes seul dans ce capharnaüm et personne ne peut nous aider pour le moment. N'essaie pas de t'en sortir toute seule. Il n'y a plus de passé ici. Il n'y a que toi, que moi et cette résidence étrange."

Son ton s'était fait plus dur. Il était totalement sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 30 Jan 2011, 12:46

Helen sourit doucement à son ami, elle savait ce qu'il avait enduré par sa faute et savait son attachement, tout comme il savait qu'elle aussi tenait à lui, malgré la distance qu'elle avait mis entre eux. Lorsqu'il ouvrit la porte elle se retourna pour le regarder et hocha gravement la tête à ses paroles.

"Je ne ferais rien toute seule, c'est promis, je vais m'installer dans les environs et me renseigner sur les Sanctuaires, si cela devient compliqué je viendrais te voir et je ne prendrais pas de risques."


Elle le pensait vraiment, même si une part d'elle savait qu'une fois embarquée dans une histoire elle avait tendance à avancer sans trop se préoccuper du danger, et sans vouloir le rapprocher de ceux à qui elle tenait.

Elle sourit une dernière fois à James en s'éloignant et commença à visiter ce monde nouveau. Quelques appels lui démontrèrent qu'elle n'y existait pas en tant que chef du réseau des Sanctuaires, ses anciens contacts ne savaient rien d'elle, quand eux-même existaient, bien sur. Les Sanctuaires ne semblaient pas non plus exister, mais qu'à cela ne tienne, il lui serait facile d'en re-créer un, d'autant qu'un appel à la Banque lui confirma qu'Helen Magnus existait, à défaut d'être celle qu'elle avait été, et avait le même compte en banque que la vraie ce qui était déjà un bon début pour créer un premier Sanctuaire, ici-même.
En visitant la ville elle aperçut une presque-ile et un château qui la dominait, voilà l'endroit qu'elle voudrait acheter, l'endroit dont elle ferait le prochain Sanctuaire, le premier de ce monde étrange à priori. Elle passa la journée à se renseigner sur son propriétaire et rentra au soir exténuée mais un peu plus acclimatée à cet univers, elle se retrouvait dans son élément, créer quelque chose lui donnait des ailes.
Pas assez toutefois pour qu'elle ignore qu'elle n'avait rien à manger et nul part où dormir, pour l'instant, James avait dit que cet immeuble avait des appartement à louer, elle aurait dû commencer par cela.
Elle retourna au 109 rue du 7eme Art et renonça à demander un appartement à une heure aussi tardive, elle sonna donc chez son vieil ami, espérant trouver chez lui une oreille pour écouter ses découvertes et un canapé où dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Dim 30 Jan 2011, 19:36

Lorsqu'il referma la porte, il regarda autour de lui et rangea les deux tasses. Lui-même ne s'habituait pas la vie domestique. Auparavant, il vivait dans un bureau quasiment 24h sur 24h travaillant sans relâche sur les ordinateurs ou autre médias. Il n'était alors peut-être plus un homme d'action, mais il restait le dirigeant du deuxième plus grand Sanctuaire. Ses tâches étaient importantes et ses télégrammes aussi. Il trouvait dommage de ne pas pouvoir utilisé ce moyen de communication ici. Lorsqu'il déposa les tasses dans l'évier, il resta un moment face à lui, à se demander s'il allait lentement devenir l'un de ses hommes qui restent au foyer sans pouvoir ne rien faire. Samantha lui avait dit qu'il pouvait toujours enseigner à l'école militaire, mais aurait-il l'autorité nécessaire ? Techniquement il l'avait – il avait tout de même du dirigé un Sanctuaire entier et on lui avait obéit tout au long de son service, mais il n'y avait pas le même respect dans leur organisation que dans une salle de classe emplie de bruyants élèves se croyant déjà les maîtres du monde. De plus, il détestait l'armée. Pour des raisons plus personnelles qui touchaient directement au sujet Phénomènes.

Il fit le tour de l'appartement une bonne partie de la journée et travailla même un peu sur son exosquelette, analysant le tout. Il ne savait pas s'il pourrait le remplacer – et ne le voulait peut-être pas en fait – mais il y avait un moyen de renforcer le tout et peut-être de lui permettre de courir. Si seulement il pouvait lui donner une protection assez puissante pour prévenir les chocs d'une course, il pourrait presque passer outre son handicap et tout redeviendrait comme avant. C'était un espoir qu'il commençait à entretenir et au vu des technologies beaucoup plus récentes de quand il avait commencé sa machine (bien avant le 21e siècle) c'était quelque chose de tout à fait probable.

Ce qui l'était moins fut la sonnerie qui lui fit froncer les sourcils. Ce ne pouvait être Sylar, qui sonnait pour entrer dans son propre appartement ? Il se dirigea donc vers la porte et vit Helen, semblant exténuée. Surpris, il ouvrit la porte en grand.


"Entre Helen."

L'invita-t-il sans attendre. La femme s'était-elle trouvé un appartement ? Au vu de sa mine, de l'heure, de sa présence, il vit que non. Elle venait donc trouver asile et il n'allait très certainement pas la renvoyer dehors. Lorsqu'elle entra, il referma la porte. Il y avait aussi une lueur dans le fond de ses yeux.

"Tu as trouvé quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Sam 05 Fév 2011, 13:21

Elle entra en souriant, elle savait pouvoir compter sur lui et il ne lui avait jamais fait défaut. Une amitié de plus d'un siècle était un soutien solide sur lequel on pouvait s'appuyer si nécessaire.

"J'ai oublié de chercher un appartement, mais j'ai trouvé bien des informations."


Elle s'installa sur le canapé, repliant ses jambes sous elle après avoir ôté ses chaussures.La journée avait été longue et elle avait beaucoup marché, sans même parler des émotions intenses qui l'avaient traversée, elle était exténuée et retenait à grand peine quelques bâillements. A la vérité si elle tenait encore debout c'était d'excitation et de curiosité plus qu'autre chose. L'adrénaline parcourait ses veines mais ce petit miracle sans doute ne durerait pas éternellement, bientôt elle s'effondrerait, retombée classique d'un stress trop intense.

"Je ne sais toujours pas où nous sommes tombés exactement mais les Sanctuaires n'existent pas, impossible d'en joindre aucun, même avec les numéros disponibles pour le "grand public". Mais j'ai vu un endroit qu'il serait facile d'acheter et qui pourrait facilement être transformé en Sanctuaire. Recréer le réseau, ou du moins le créer, puisqu'ici ce sera sans doute pour la première fois. Il faudra vérifier toutefois dans les archives que ce sera bien la première fois en effet."

Elle s'interrompit pour reprendre son souffle et observa James, se demandant, soudain, tardivement, si son enthousiasme était partagé ou non. Après tout peut être désirait-il, lui, un peu de calme et de paix, il n'était plus tout jeune contrairement à elle et ne vivait que grâce à une machinerie complexe de son invention, c'était peut être une chance pour lui que d'être arrivé en un lieu où les Sanctuaires et le danger qu'ils amenaient n'existaient pas. Peut être ne désirait-il plus se lancer dans des aventures abracadabrantesques à la recherche d'artefacts ou de créatures dangereuses à protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Lun 07 Fév 2011, 20:28

James eu un regard amusé, tout en souriant doucement. La jeune femme avait oublié de chercher pour un appartement. Ça ne l'étonnait pas de la part de son amie. Après tout, elle travaillait souvent sans même penser à son propre confort. Ce qui se révélait dangereux pour sa santé parfois, mais sinon, c'était sans danger. De plus, il était toujours derrière elle, attendant qu'elle ait besoin de son aide, attendant qu'elle daigne lui demander conseil. Il ne l'aurait pas laissée toute seule et sans appartement. Leur amitié, qui existait depuis si longtemps, était forte et résistait à l'usure du temps et l'usure humain.

"Tu passeras autant de nuits ici qu'il le faudra avant que tu n'aie un appartement, mais hors de question que ce soit sur le sofa. Tu prendras le lit."

Son corps fatiguait, mais son esprit roulait sur l'adrénaline. Il pouvait le voir sans problème dans ses yeux, mais aussi dans son langage corporel qui criait fatigue. Elle devait s'être démené pour trouver des informations ou tout autre chose qu'elle était en train de chercher. Il admirait sa détermination. Ils avaient tous eu la même à une époque de leur vie, mais Helen était celle qui en avait garder la plus grande partie. Nikola et John se laissaient vivre sans vouloir mourir tandis que lui se battait pour sa survie sans faire confiance à l'espoir. Elle commença à lui expliquer ce qu'elle avait fait. Ainsi donc les Sanctuaires n'existaient pas ici. Il fronça les sourcils, se demandant comment tout cela pouvait être possible. Ainsi, d'une certaine manière, ils se trouvaient dans une dimension parallèle ? Les théories sur ces phénomènes étaient larges, mais jamais il n'était apparut que c'était possible. Et pourtant...il était vivant et Helen était apparue dans son salon...comment comprendre ces faits ? Il s'installa dans le même siège qu'elle.

"Tu as trouvé un nouvel endroit ? Où ?
Tu es fatiguée et je le sais. Si tu préfères, nous pouvons en parler demain matin, mais j'aimerais alors que tu me décrives ce que tu as trouvé et appris et surtout comment tu as fait pour tombé sur ce nouvel endroit."

Il ne savait pas vraiment ce qu'il ressentait. En l'entendait, un grand soulagement l'avait brutalement envahit, faisant envoler un poids de ses épaules. Il n'était pas, malgré son infirmité, un homme à rester tranquillement au foyer à ne rien faire de sa vie. Il avait besoin d'action. Pas simplement pour avoir l'impression de servir à quelque chose, mais surtout pour occuper ses pensées, son intelligence. Ne rien faire lui donner mal à la tête, l'obligeait à analyser ses propres émotions – ce qui, pour lui, était suicidaire. Il revivait son passé depuis sa résurrection, chaque soir couché dans son lit à regarder vers les hauts, revoyant une à une les scènes de ce qui avait été sa vie. Il va sans dire qu'il s'agissait d'une activité extrêmement douloureuse. Il avait besoin d'action. C'était une drogue qui lui permettait de ne pas toucher aux réelles et qui le faisait vivre. La stagnation le tuait. Conan Doyle avait su décrire son âme d'une façon on ne peut plus claire...

En plus, les Phénomènes avaient besoin d'eux. Ils ne pouvaient ne pas exister. C'était tout bonnement impossible. Ils étaient nés de la Terre et même dans une dimension parallèle – s'il y avait – leur existence ne faisait aucun doute au scientifique. Il regarda Helen. Il se demandait par contre...si elle voudrait toujours de lui à ses côtés. Après tout, elle ne pourrait pas l'envoyer en Angleterre pour se débarrasser de lui. Elle n'aurait pas le choix de l'endurer dans le même bâtiment que lui, souvenirs ou pas, passé ou pas. Dans ce monde, il était le seul qui puisse l'aider. Ils ne savaient pas si John et Nikola les rejoindraient. Ils étaient tous les deux. Seuls. Au milieu d'un monde qui ressemblait au leur, mais qui ne l'était pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Ven 18 Fév 2011, 22:02

"Tu passeras autant de nuits ici qu'il le faudra avant que tu n'aie un appartement, mais hors de question que ce soit sur le sofa. Tu prendras le lit."

Elle voulut protester mais y renonça, elle connaissait James, et il n'y renoncerait pas, elle hocha donc la tête et se promit de chercher un appartement dès la première heure le lendemain matin.

"Tu as trouvé un nouvel endroit ? Où ?
Tu es fatiguée et je le sais. Si tu préfères, nous pouvons en parler demain matin, mais j'aimerais alors que tu me décrives ce que tu as trouvé et appris et surtout comment tu as fait pour tombé sur ce nouvel endroit."


Un sourire effleura les lèvres de la "jeune" femme, il la connaissait si bien que c'en était presque troublant, il devinait mieux qu'elle ses pensées, ses besoins, ses envies. Et surtout il y était plus attentif qu'elle-même qui se laissait parfois embarquer par les événements sans plus trop prendre le temps de songer à elle. BigFoot, Henry et Will avaient tenté d'être ce genre de garde-fou pour elle mais James y parvenait mieux qu'eux trois réunis. Et à l'écouter ses paupières se fermaient déjà quasiment.


"Une presqu-île, un château, magnifique, idéal, il a surement des accès à la mer, peut être qu'ici les sirènes ne se sont pas détruites."


Et voila, elle repartait dans ses projets fous, un peu de raison ne ferait pas de mal.

"Enfin, reste à voir si le propriétaire voudra le vendre ou le louer....Le vendre plutôt. Et tu as raison, je suis épuisée. "


Elle s'interrompit et regarda son ami avant d'ajouter, sur un ton plus sérieux et posé


"James....Je ne ferais rien sans toi, je n'en aurais pas la force, pas plus que je n'en aurais eu la force à l'époque. Alors si....enfin si tu préfères une vie normale....autant que faire se peut, je comprendrais."


Elle l'observait, sentait qu'il voudrait venir mais n'en était pas persuadée, ne voulait pas lui forcer la main, mais ne voulait pas non plus renoncer ou se passer de son aide précieuse, de son amitié qu'elle avait trop longtemps peut être éloignée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Lun 21 Fév 2011, 05:54

En prenant le sofa, il savait que peut-être il serait extrêmement courbaturé le lendemain, mais il s'en fichait. Son corps n'était plus ce qu'il était, mais ses bonnes manières et sa tête dure étaient restés ce qu'elles étaient. La femme allait dormir dans le lit point final. Tant de nuits aucun d'entre eux n'avaient dormis confortablement lorsqu'ils étaient à travailler sur leurs projets. Tant de fois où James avait abrillé un des membres des Cinq qui avait finit par s'endormir. C'était tradition chez eux de quasiment mal dormir. Le slogan des Cinq résidait dans l'insomnie et le compliqué. Lorsque quelque chose arrivait et qu'ils n'avaient aucune patience ou aucune envie pour expliquer, ils répondaient: « C'est compliqué ». Il l'écoutait donc, content de voir qu'elle s'était trouvé quelque chose aussi rapidement. En une journée, soirée. Vraiment plus rapidement que le nombre d'années qu'ils avaient mis à mettre sur pieds et les Sanctuaire, et le sérum.

"Ça a l'air extrêmement intéressant comme endroit. Au bord de l'eau tiens. Oui, tu as l'oeil pour ce genre de choses, tu l'as toujours eu."

Il savait parfaitement qu'il avait raison. Premièrement il n'était pas stupide, deuxièmement, il la connaissait depuis le temps. Son regard lui disait qu'elle était épuisée et de plus, la recherche n'avait certainement pas aidé. Quand Helen voulait quelque chose, elle allait souvent jusqu'à ignorer les besoins de son corps, s'éreintant du même coup. Il ne pouvait pas lui en vouloir, il était pareil, mais il ne pouvait que s'inquiéter pour elle de sa santé. Il faisait un peu office de conscience. Il abandonnait ses propres besoins pour veiller sur les siens. Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. D'ailleurs, sa question le pris de court. Ou plutôt son questionnement. Préférerait-il la vie normale et banale à une vie d'aventures et de Phénomènes ? Un sourire étira ses lèvres. La réponse était si simple qu'il ne comprenait pas pourquoi il n'avait pas directement répondu. Laisser un silence signifiait hésiter et pourtant, il n'hésitait pas.

"Tu t'inquiètes pour rien Helen. Je t'ai toujours suivit. Pour le meilleur et pour le pire. Ce n'est pas maintenant que notre amitié ou notre coopération s'arrêtera."

Qui s'occuperait d'elle s'il n'était pas près d'elle ? John n'était pas là pour prendre soin de son ancienne fiancé. D'après ses dires, William, Henry ou peu importe qui n'étaient pas là. Sa fille était morte...il ne lui restait que James au final et ce dernier ne la laisserait pas tomber. Il le regretterait sûrement jusqu'à sa deuxième mort.

"Et puis, tu me connais. Si je reste ici à tous les jours dans une vie domestique totalement normale, mon cerveau ne le supportera pas plus que moins et je risquerais de sombrer dans la folie d'une immobilité maladive."

C'était le mauvais côté de son don. Ça et plusieurs autres choses. Il lui sourit. Doucement. Il était toujours d'un sérieux intense ou d'un cynisme noir désagréable, mais ce sourire était tout simplement doux, chaleureux. Il ne les avait que pour elle. Pour John, ses sourires étaient amers. Pour Ashley, ils avaient été paternels. Pour les autres ça dépendait de la relation qu'il avait avec eux.

"Si tu veux bien me faire une place, malgré le passé, je resterais avec toi, mais j'y met ma condition."

Il était redevenu sérieux, sans son sourire, mais sans agressivité.

"Si je reviens, ce n'est pas pour être envoyé sur un autre continent. Je reste avec toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Lun 21 Fév 2011, 11:59

Helen eut un sourire soulagé quand il accepta, c'était une évidence, elle le savait tout autant que lui, et elle savait aussi pourquoi, autant les raisons qu'il donnait que celles qu'il taisait, mais l'entendre le dire la soulagea d'un poids dont elle n'avait pas jusque là perçu la pression. Se retrouver soudain seule dans un monde étrange ou la seule personne qu'elle connaissait était un vieil ami mort depuis un an, c'était tout de même troublant il faut bien l'avouer et on s'y serait perdu à moins, mais Helen fonctionnait sur l'adrénaline de son transfert et n'avait pas eu le temps de se poser des questions sur ce qu'elle ressentait, elle s'était occupé l'esprit et le corps en recherchant un moyen de recréer les Sanctuaires, en se promettant qu'ensuite elle chercherait à comprendre comment elle était arrivée là. Mais elle ignorait dans quelle mesure elle voulait retourner dans son monde, après tout....Dans le vrai monde Ashley ET James étaient morts, ici au moins James était près d'elle et la soutenait.

"C'est promis, pas d'autre continent....L'alaska te plaira j'en suis sûre"

Un léger sourire amusé venait ponctuer cette phrase comme une façon de s'excuser pour ce qu'elle avait fait par le passé. Un bâillement lui échappa et elle songea qu'elle n'avait pas dormi depuis un moment, déjà avant le transfert, elle n'avait pas trouvé de meilleur mot, elle n'avait que peu dormi, préoccupée par l'arrivée de ce nouveau phénomène.

"Je...crois que je vais aller me coucher"


Elle tenta de se lever mais vacilla un peu, depuis quand n'avait-elle pas mangé d'ailleurs ? Elle fronça des sourcils, il faudrait vraiment qu'elle apprenne à prendre soin de sa santé, elle était immortelle en âge, certes mais rien ne disait qu'elle ne pouvait pas mourir d'inanition.comme n'importe qui. Quand elle s'était retrouvée sans oxygène dans ce sous marin elle était bien morte après tout, même si Will l'avait rapidement ramenée à la vie.

"Ou pas."

Elle se rassit, la tête lui tournant un peu et grommela, se sentant idiote soudain, oublier de manger, c'était tout elle mais quand même, quel âge avait-elle pour se laisser ainsi aller. Elle était un peu honteuse, elle s'était lancée à corps perdu dans un combat contre les moulins à vent, en Don Quichotte qu'elle avait toujours été, sans se soucier ni de son fidèle Sancho ni de sa monture. Depuis quand était-elle devenue cette personne, l'était-elle avant que John ne devienne l'Eventreur ? L'était-elle devenue à la mort d'Ashley ? Ou plus simplement à sa naissance ? On dit que les mères feraient tout pour protéger leurs filles, mais elle avait échoué, c'est Ashley qui l'avait protégée.

"Je suis désolée, je suis encore sous le choc de cette arrivée étrange...Partir de mon labo et me retrouver dans ton salon en une fraction de seconde m'a plus...bouleversé que je ne le pensais, j'en ai oublié de manger. "

Elle sourit un peu à la fois honteuse et sentant confusément que c'était naturel venant d'elle. Elle se demandans oudain s'il avait déjà mangé ou s'ils pourraient manger ensemble, comme au bon vieux temps, en échangeant quelques idées, même si celles de James étaient souvent bien trop évoluées pour elle, son cerveau ayant été modifié par le sang originel d'une façon qu'Helen avait du mal à comprendre et à concevoir.


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watson
Vers l'infini et au-delà!
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Appartement 806
Date d'inscription : 16/12/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 250$
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Mer 02 Mar 2011, 06:35

James regarda Helen, puis un sourire amusé étira ses lèvres à son tour.

"L'alaska hein ? Peut-être un peu trop froid pour moi..."

Elle semblait par la suite décidée à aller se coucher, ce qui n'était pas une bien mauvaise idée au vue de sa mine très légèrement éreintée. Il ne pouvait que lui conseiller, en tant qu'ami et médecin, d'aller se reposer. Le lendemain serait alors bien plus calme et elle pourrait reprendre des activités normales. Après tout, il fallait aussi comprendre qu'elle venait d'être téléportée d'un endroit à une autre, qu'elle venait de rencontrer un ami qui était supposé être mort...il était alors plutôt normal qu'elle soit dans un tel état, même si ça n'avait de cesse de l'inquiéter. S'il ne mourrait pas d'un dérèglement de son appareil, il mourrait sans doute d'un ulcère ou d'une crise cardiaque. Ce ne serait guère étonnant. Puis, il eu finalement un sourire des plus doux malgré une petite pointe d'exaspération. La pauvre femme finissait toujours par pousser ses limites un peu trop loin.

"Reste assise. Je vais te faire un petit quelque chose."

Il lui servit une autre tasse de thé et se rendit dans la cuisine, se relevant sans trop de difficultés de son siège. Sa crise post-résurrection était enfin finit et son exosquelette se remettait de sa remise en marche. Tant mieux. Bientôt il pourrait s'asseoir et se lever sans ressentir d'inconfort. Il fouilla dans le frigidaire un moment, cherchant quelque chose à manger qui ne serait pas trop lourd, ni trop léger. Elle avait besoin de reprendre des forces, mais il fallait y aller doucement avec un organisme qui s'était fait brasser de la sorte. Il réfléchit un moment, puis sortit quelques ingrédient, ouvrit la cuisinière et se versa un verre d'eau qu'il but en quelques gorgées.

"J'espère que tu pardonneras si l'assaisonnement n'est pas divin, mon retour chez les vivants ne m'a pas empêcher d'être rouillé pour certaines tâches. Surtout celles que j'avais quasiment abandonnées lorsque j'ai commencé à réellement travailler dans les Sanctuaires. Dont la cuisine."

Il prenait cela au sens de la plaisanterie, même s'il s'agissait d'un fait. Il n'avait jamais réellement été un cuistot de renommé mondiale – sans être amateur évidemment au vu de son potentiel autodidacte – mais ne pas en faire pendant de longs moments l'avaient bien entendu un peu rouillé comme il avait dit. Enfin, Helen se contenterait de ça pour le moment et ça n'allait pas être immangeable. De toute manière, elle comprendrait sûrement. Plus d'une fois ils avaient été obligé de manger du traiteur ou du vite-fait car ils étaient trop occupés pour se permettre de perdre du temps en cuisine. Ce n'était pas comme si c'était nouveau pour un d'entre eux. Il resta ainsi, en silence, pendant plusieurs minutes, préparant le repas, le regard parfois un peu vague, mais son cerveau lui permettait de faire au moins quatre choses à la fois à ce moment-là: faire la cuisine, réciter la bible en latin, se perdre dans ses souvenirs, et compter les minutes pour le léger dessert qu'il avait mis dans le four. La preuve que son don pouvait servir. Malheureusement, ce n'était pas ce dans quoi il préférait l'utiliser. Les problèmes et mystères scientifiques étaient beaucoup plus intéressants que les banales tâches domestiques.

"Et voilà..."

Il déposa devant Helen une assiette, ne lui laissant ainsi donc pas le choix de manger. Il ne s'était pas réellement sentit obligé de lui faire à manger, mais il pensait que ça coulait de source. Si elle avait besoin d'un repas, il devait le lui fournir et connaissant la jeune femme, mieux valait alors que ce soit un repas complet au vu de tous ceux qu'elle sautait dans une vie à cause de son travail. Il esquissa un très léger sourire qui lui intimait silencieusement de manger. Pendant ce temps, dans sa tête, le décompte continuait. D'après ses calculs, le dessert serait prêt environ lorsque son amie aurait terminé son repas. Il en mangerait d'ailleurs aussi et il avait fait en sorte qu'il aille avec le thé qu'il avait servit et qu'il réchauffait. Au bout d'un moment, il se rassit enfin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   Mer 13 Avr 2011, 16:21

Spoiler:
 

Helen commença à manger en souriant à James. Elle n'avait pas vraiment dit merci mais ce sourire et son regard disaient mieux que tous les mots la confiance qu'elle avait en lui, l'importance qu'il avait dans sa vie et la reconnaissance qu'elle lui vouait pour mille petites choses de ce genre et pour être toujours là quand elle avait besoin de lui. elle avait conscience d'abuser de leur relation par moment mais elle ignorait comment lui rendre la pareille. Il avait gardé bien plus qu'elle cet esprit victorien et chevaleresque de galanterie.

Elle ne parla guère et lorsqu'arriva le dessert elle se contenta d'exprimer son plaisir en fermant les yeux un instant, soupirant d'aise devant ce repas complet, elle qui n'en faisait pas souvent. Le thé vint à point nommé la réchauffer et lui redonner un semblant d'énergie et là encore son regard remercia James mieux que des mots ne sauraient le faire. Leur relation se passait de bien des choses, les mots en particulier et elle appréciait cet état de fait, elle n'était pas douée pour mettre des mots et des phrases sur ses sentiments.

Finalement elle alla se coucher en le saluant et le lendemain matin elle partit tôt, en catimini, laissant une note disant qu'elle le remerciait, qu'elle allait trouver un appartement aujourd'hui même et qu'elle l'y inviterait à diner très prochainement.

C'est effectivement ce qu'elle fit, du moins pour l'appartement parce qu'ensuite entre le ménage, l'achat de mobilier et habits et autre, les démarches pour le château et le reste...Elle oublia, comme à son habitude, les relations humaines n'étant pas son fort et celle avec James ne nécessitant pas de se voir régulièrement, elle oublia donc de l'invtier à diner. Ou plutot elle reporta plusieurs jours de suite pour des raisons diverses et variées et toutes excellentes. Le premier jour le frigo était vide, le deuxième elle était exténuée et finalement on arriva au jour où Peter devait venir et où James lui rendit visite de lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée, crise cardiaque et explications...ou pas. [James Watson][Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Complot pour la crise cardiaque d'un vieillard (ou la vie de Drow par une Elfe)
» La crise cardiaque n'est pas loin ft. Tasyr ?
» Crise cardiaque pour Jerry Lawler !
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
109, rue du Septième Art :: L'immeuble et ses environs :: 
Lieux privés
 :: Appartements :: 8e étage :: Appartement 806
-
Sauter vers: