AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alcatraz [Logan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alcatraz [Logan]   Dim 26 Juin 2011, 02:41

La chaise roulante s'était arrêtée. Devant lui se dressait ce qui restait d'Alcatraz. Son regard tentait de retrouver quelque chose de familier, trouver ce qui avait réveillé une partie de son esprit, donc de sa mémoire. Malheureusement, il avait beau être le plus puissant télépathe de la planète, ses souvenirs ne lui répondaient pas. Sa tête restait silencieuse et tout ce qui tenait encore debout devant lui ne titillait aucune partie de son cerveau, pas même les émotions...Alors pourquoi ?

Retournons quelques temps en arrière. La veille, le Professeur avait fait un tour de ville pour se changer les idées et pour éviter d'être trop près du Phénix afin de faciliter la vie de Jean, mais aussi celle des autres habitants. Qui savait réellement ce qui pouvait arriver ? Pour lui, Jean n'avait pas de contrôle sur le Phénix, quoiqu'elle en dise. Si elle en avait le contrôle, ils ne feraient plus qu'un. Il n'y aurait pas ce problème de personnalité.

Il avait donc fait le tour, écoutant sa tête qui semblait désirer s'éveiller du sommeil mémoriel que Charles Xavier s'était lui-même infligé. Quelque chose lui disait que ce n'était pas une bonne idée de creuser comme ça et que de mauvaises choses pourraient très bien sortir de cette recherche en lui-même. Des mauvaises nouvelles, des souvenirs douloureux qu'il avait enfermé pour une bonne raison. Pourtant, il ne pouvait pas abandonner. Il était curieux, c'était dans sa nature et tout semblait si sombre qu'il commençait à se demander s'il ne fallait mieux pas qu'il sache. Qu'il comprenne. Pour mieux ranger.

C'était sur ces idées qu'il s'était par la suite couché, esquissant des mouvements si souvent répétés et qui lui permettait, malgré son handicap, de se sentir comme un homme tout à fait normal, un homme sans paralysie. Ce défaut avait permis à son corps et ses bras d'être plus forts. Il fallait voir le bon côté des choses. Une fois dans son lit donc, il se couvrit des couvertures, fermant mentalement la lumière. Ses pouvoirs grandissaient en même temps que son inquiétude.

Ce fut pendant la nuit que la raison d'un si grand déplacement fit l'arrivée dans son esprit. Un cauchemar, une vérité ou un souvenir, il ne savait comment le nommer, le réveilla alors que le soleil n'était toujours pas levé. Il se redressa brusquement, le souffle légèrement haletant, le regard grand ouvert sur la porte de sa chambre plongée dans le noir. Desserrant une des mains qui s'étaient accrochées aux couvertures, il la passa contre son visage, cillant lentement. Ces visions d'un autre temps lui disaient quelque chose et faisait naître en lui des émotions contradictoires. Il devina bien assez rapidement qu'il s'agissait là d'un souvenir. De ces choses menaçantes enfouit dans le fond de son esprit. De celles qu'il ne souhaitait probablement jamais ravoir.

Ce n'était pourtant pas assez clair pour qu'il puisse s'expliquer de quoi il s'agissait, mais ce qu'il savait, c'était qui lui fallait aller à un endroit. Il en savait le nom, il en savait les coordonnées, mais ne se souvenait plus ce qui avait bien pu se passer là-bas. Simplement que son cauchemar y était lié et que ses émotions aussi. Il n'y avait en fait qu'une seule façon d'en avoir la confirmation: partir. Partir vers cet endroit et voir de par lui-même ce qu'il avait entraperçu pendant la nuit. Il ne lui en fallut pas plus pour se traîner vers sa chaise roulante, y montant sans aucune difficulté. Il appela quelqu'un de confiance et lui expliqua la situation. Une heure plus tard, il était en route pour Alcatraz. La nervosité jaillissait doucement. Qu'espérait-il y trouver en fait ? Il regardait le paysage défilé, puis les nuages sous eux, jusqu'à ce que finalement il arrive à destination.

Son fauteuil toucha la terre ferme, puis il s'avança lentement.

La chaise roulante s'était arrêtée. Devant lui se dressait ce qui restait d'Alcatraz. Son regard tentait de retrouver quelque chose de familier, trouver ce qui avait réveillé une partie de son esprit, donc de sa mémoire. Malheureusement, il avait beau être le plus puissant télépathe de la planète, ses souvenirs ne lui répondaient pas. Sa tête restait silencieuse et tout ce qui tenait encore debout devant lui ne titillait aucune partie de son cerveau, pas même les émotions...Alors pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alcatraz [Logan]   Dim 26 Juin 2011, 20:39


L
ogan se demandait encore ce qu'il foutait là...
De la flotte. De la flotte partout ! C'était humide, froid, et il n'est pas exagéré de dire que l'air même était vicié, nauséabond. Alcatraz, un lieu qui avait vu bien trop d'horreurs pour que l'on s'y sente décemment à son aise. Les souvenirs suintaient et perlaient sur chaque pierre, chaque tronc, le moindre malheureux brin d'herbe prenait des airs lugubres. Tout était malsain. Sans doute Wolverine était-il influencé par ses souvenirs et son ressenti vis-à-vis de ce lieu qu'il avait trop fréquenté à son goût. Que ce soit l'injection de l'adamantium dans son corps ou la mort de Scott Summers, il n'y avait rien de positif à retirer de cet endroit. Alors, pourquoi s'y trouver ?

Besoin de réfléchir, de se retrouver un peu seul avec lui-même. Il appréciait Kayla, peut-être même davantage, mais il était un homme solitaire voire même misanthrope. Le silence était donc à ses yeux un allié et un ami fidèle. Assis sur un rocher aux abords de la forêt, il observait le lac et les quelques ruines qui s'amoncelaient ça et là et formaient un paysage un tant soit peu charmant pour le néophyte ne sachant rien des expériences qui eurent lieu dans le coin. Pour Logan, tout ici était sinistre, morbide. Mais en même temps, empli de liens avec son passé. Passé qu'il ne voulait plus fuir mais affrontait... Il repensait à l'école, aux X-Men, à Roulettes, Malicia, Cyclope, Tornade, Jean... Et à tout ce qu'il avait vécu. Il songeait aussi à sa vie d'avant, aux bars, aux combats, où tout était plus triste, mais aussi plus facile. Sa vie d'aujourd'hui, quoiqu'intéressante, était peut-être un peu fade et monotone comparée à toutes les aventures qu'ils avaient vécu. Il se prenait à regretter cette vie d'insouciance, si intense et renouvelée chaque jour, qui lui apportait un peu de nouveautés dans son existence si longue et saccadée par des pertes de mémoire... C'était bien loin maintenant, tout ça.

Soudainement il se redressa dans un mouvement vif, scrutant l'horizon après avoir entendu un bruit caractéristique de moteur. Quelqu'un, ici ? Pff... Encore un touriste à la con. L'envie de le dégager l'effleura, s'installa et devint tenace dans son esprit, si bien qu'il se décida à rejoindre l'impertinent posant le pied dans le coin. C'était pas un lieu touristique ou un endroit où planter sa tente, bordel. Il avança d'un pas vif le long de la forêt, et vit de loin une silhouette en chaise roulant. C'était pas drôle ça, le gars ne se rebifferait pas et du coup, Logan ne pourrait pas se défouler en le cognant. Alcatraz n'apportait décidément rien de bien. En quelques enjambés, il fut suffisamment prêt pour recevoir un véritable choc...

Prof ?!

Impossible. Il l'avait vu. Sous ses yeux, sans rien pouvoir y faire. La maison, Xavier, Jean. Non, Phénix... L'explosion, le dernier sourire de Charles avant qu'il ne disparaisse pour toujours... Ne laissant que son fauteuil devant lui et Tornade anéantis.

Charles Xavier... Put*in vous êtes vivant ! Et ça vous vient pas à l'esprit d'envoyer vos ondes à la c*n pour prévenir ?! Et puis qu'est-ce que vous foutez là ?!

La joie des retrouvailles ? Elle viendrait après les explications... Peut-être.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alcatraz [Logan]   Dim 26 Juin 2011, 21:36

Ce terrain avait fait naître un vide. Contrairement à son cauchemar qui avait éveillé différentes sections de son cerveau, le fait de se trouver au milieu de ruine semblait le laisser froid. Pourtant, ce vide n'était pas ordinaire. Se protégeait-il lui-même des réactions qu'il pouvait avoir à se trouver dans un tel lieu ? Après tout, il ne se souvenait plus. Était-ce à cet endroit où Jean était morte ? Seule l'image de sa mort se rappelait à sa mémoire. L'endroit où c'était arrivé ne se trouvait nulle part dans les recoins de sa tête. Il s'avança un peu plus, examinant les ruines, se concentrant sur l'énergie psychique qu'il pouvait encore ressentir sur cette île. Son mal de tête empira et une pierre se mit à voleter un peu plus loin, jusqu'à ce que son cerveau touche une autre sorte d'énergie, vivante cette fois. La pierre retomba lourdement alors qu'il levait la tête pour accueillir la surprise quelque peu...colérique de son vieil ami. En quelques enjambés l'homme s'était arrêté devant lui. Le pauvre semblait sous le choc.

Encore cette histoire. Cette histoire de mort. Il gardait son masque d'impassibilité, mais fronça quelques peu les sourcils. Jean ne lui avait pas mentit, il avait bel et bien périt sous les griffes du Phénix. Une légère sensation désagréable commença à monter le long de sa colonne vertébrale.


« Bonjour Logan. »

Sa réponse était calme et devait contrasté avec l'agressivité de l'homme devant lui. Quoique techniquement peut-être aurait-il été dans un état semblable si les rôles étaient inversés. Il fut quelque peu étonné d'entendre son vrai nom au complet de la bouche de Wolverine – lui qui ne se privait pas pour l'appeler n'importe comment excepté Charles – mais au vu de la surprise qu'il voyait en son interlocuteur, ce pouvait facilement s'interpréter.

« L'esprit n'est pas aussi simple Logan. Encore moins lorsque mes X-men ne sont pas à l'endroit où je les expecte d'être et qu'au-dessus de moi vit quelqu'un que mes pouvoirs dérangent. »

Il n'avait rien dit. Ce n'était pas une bonne idée. Ou du moins, il n'était pas certain qu'il devait le lui dire. Jean était encore en vie, le Phénix grondait en elle. Sachant quelque peu, grâce à Jean elle-même, ce qui s'était produit par sa faute, il jugeait que personne ne s'était réellement remit de ce qui s'était passé. Alors de là à aller dire à son plus violent X-men que cette femme était toujours en vie...

Il regarda ensuite autour de lui, puis croisa ses doigts, les deux coudes appuyés contre les bras de sa chaise roulante. Wolverine voulait des explications sur sa présence ici, mais aussi sur le pourquoi de son retour sûrement. Deux questions auxquelles il était assez mal placé pour répondre. Deux questions beaucoup trop compliquées.


« C'est compliqué. Cet endroit m'a été commandé par ma mémoire. Je dois dire que la dernière chose à laquelle je m'attendais, c'était de te revoir ici. »

Charles avait toujours été bon dans les explications à moitié fait. Il savait avoir caché bien des secrets et bien des informations à ses X-men au fil du temps et pour certains d'entre ces secrets, il n'était pas fier, mais il ne croyait pas nécessaire pour le moment de dire simplement qu'il avait enfermé toute sa mémoire dans un coin de sa tête et que des cauchemars le réveillaient en pleine nuit. Que d'ironie dans toute cette situation.

« Et toi...que fais-tu ici ? »

Une façon comme une autre de renvoyer la conversation sur un autre sujet que lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alcatraz [Logan]   Lun 27 Juin 2011, 00:44


B
on, la bonne nouvelle, c'était que le Prof semblait avoir toute sa tête. Il se souvenait encore de lui, et était toujours aussi vague et inaccessible... Au moins, égal à lui-même, il n'avait pas pété une durite et détenait toujours une sagesse infinie et insoluble... Youhou. La mauvaise nouvelle, c'était que le Wolverine ici présent, toujours aussi patient et compréhensif, ne comprenait toujours pas où voulait en venir le bon vieux professeur. Et si ça continuait, ça allait chauffer pour son c... Nom d'une pipe en bois.

Toujous aussi calme et énervant vous.

A peine contradictoire mrgreen Mais ne nous y méprenons pas, Logan avait une affection certaine pour le professeur. Sauf qu'il n'était absolument pas doué dans le domaine de la démonstration de sentiments, cependant malgré son âge -quoique Logan était sans doute plus vieux- Charles ne valait pas bien mieux en la matière. Bref, là n'était pas le sujet. Xavier était bel et bien là, vivant. Toujours en fauteuil, toujours vieux, toujours sans un poil sur le caillou, mais là tout de même. On ne peut pas surpasser la mort et se réincarner comme on veut, faut pas abuser. Logan était à l'instant partagé entre l'excitation -attention, pas de contresens What a Face- de la savoir vivant et de retour, et la colère de ne pas comprendre un traître mot de ses explications savantes. Enfin, pas tout à fait. Il avait bien capté que le prof ne pouvait pas aussi simplement les contacter, mais il faisait quand même bien des mystères...

C'est qui ce quelqu'un ?

Il n'était pas du genre de Logan de vouloir tout savoir et d'être curieux, ou du moins sa curiosité n'allait jamais au-delà ce qu'il lui fallait entendre pour atteindre ses objectifs. Mais aujourd'hui, il détournait un peu ses principes pour une situation ma foi, assez exceptionnelle tout de même... Xavier n'était pas comme d'habitude, il semblait troublé et un peu paumé. Pour une fois que Logan croyait en savoir plus que cet homme un peu considéré comme un "mentor", il se sentait à la fois fier et décontenancé.

Je vois... Roulettes sait plus où il en est. Vous vous souvenez, c'est ici que vous m'avez envoyé, quand je cherchais des réponses...

Comme quoi... On en revient toujours au même point, à l'origine.
Quand Xavier lui avoua qu'il ne s'attendait pas à le trouver, Logan ne put réprimer un sourire narquois tandis qu'il sortait un cigare de sa poche et l'allumait, coincé entre ses lèvres. Il souffla alors d'un ton faussement offensé :

Et alors, pas content de retrouver votre meilleur élément ?

Finalement, le professeur lui retourna la question, ce qui le fit légèrement froncer les sourcils. Il posa son index sur sa tempe en le regardant.

Vous lisez pas là-dedans ?

Mais comme il appréciait plutôt bien le fait que Xavier ne trifouille pas dans son crâne épais et renforcé mrgreen il expliqua d'un ton détaché, s'efforçant de ne laisser transparaître aucune émotion, aucun désarroi :

J'ai quitté l'Institut, Tornade se débrouille mieux sans moi. Hormis une fille qui dit m'avoir connu dans le temps, je connais plus personne dans le coin, alors je me suis dit que ça me ferait du bien de retourner aux sources. Même si ce sont des sources pas franchement jolies à voir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alcatraz [Logan]   Lun 27 Juin 2011, 01:08

Logan. Pas du tout changé depuis la fin de ses souvenirs. Ce qui le rassura quelque peu. Il y avait peut-être une chance finalement pour que la majorité de ses X-men soient toujours sains et saufs, à l'endroit où il les avait laissé. Seule Jean avait changée depuis Apocalypse, mais il ne s'en étonnait pas. Après tout, il savait les risques lorsqu'il avait tenter d'enfermer le Phénix au plus profond d'elle. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à s'en mordre les doigts. Il lui jeta un regard quelque peu amusé malgré son sérieux.

« Et toi je vois que rien n'a changé. »

Son impatience, son insolence, sa maladresse dans les émotions. Ils étaient peut-être quelque peu pathétiques, deux vieillards, vieux amis, se retrouvant, mais incapable de dire qu'ils étaient content de se revoir. Ils n'étaient décidément pas fait pour ce genre de choses. Charles avait la douceur et la compassion en plus. Il rassurait les élèves, tentait de leur faire trouver leur voie de manière pacifique. Logan arrivait souvent aux mêmes résultats que lui, mais avec beaucoup plus de hurlements.

Là où il l'avait envoyé lors de...

Son front se plissa alors que des images dépareillées et désordonnées assaillir sa tête. Cet endroit...les origines de Wolverine, ce qu'il cherchait et qui il cherchait. Quand tout se calma, il prit la liberté d'inspirer subtilement, ayant arrêté le processus d'oxygénation pendant un moment. Malheureusement, c'était encore flou. Il connaissait cet endroit, mais de là à savoir tout ce qui s'était passé. Il tourna le regard vers les ruines. Non, ce n'était pas de beaux souvenirs qui traînassaient sur cette île. Une odeur pestilentielle de mauvaises nouvelles.

Et il avait délibérément ignoré la question de Logan
.

« Je crois t'avoir déjà demander de ne pas m'appeler ainsi... »

Fit-il calmement. Il lui avait très certainement dit des centaines de fois, mais jamais l'autre n'avait réellement arrêté. Maintenant, Charles lui donnait cet avertissement plus par habitude. Il avait depuis longtemps abandonné l'espoir que l'un de ses meilleurs éléments n'apprenne les bonnes manières. Heureusement, il avait bien d'autres habiletés pour parer à cet handicap social flagrant.

Il décroisa ses doigts et s'appuya plus confortablement contre sa chaise, posant ses mains contre les bras de son siège. Son regard se fit un peu plus sérieux
.

« Là n'est pas la question Logan. »

Puis il secoua la tête lorsqu'il parla de son habilité à aller lui-même chercher la réponse à sa question. Si Charles utilisait souvent ses pouvoirs, ce n'était jamais sans la permission de son interlocuteur ou bien avec une très bonne raison. Sinon, il ne voulait pas priver les gens de leur vie privée et de leur libre-arbitre. Il ne s'autorisait à utiliser son pouvoir que dans les rares fois où il croisait Magneto. Il trouvait que la présence du mutant était une raison suffisante pour activer son esprit contre lui.

« Tu connais déjà la réponse. »

Il tapota légèrement le bras du siège de ses doigts.

« C'est une réaction à laquelle je m'attendais, ce qui laisse malheureusement Ororo toute seule en charge du bâtiment. Je crois finalement qu'il y a beaucoup de choses dont il faudrait parler. Il s'est passé beaucoup de choses ici et à voir ta réaction à mon apparition, tu risques de ne pas aimer la suite des évènements... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alcatraz [Logan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alcatraz [Logan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
109, rue du Septième Art :: Ailleurs :: 
Ailleurs
-
Sauter vers: