AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour aux sources [PV Kyon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Haruhi Suzumiya
Alien, va ! Education minimum.
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 23
Localisation : Bientôt au milieu des aliens, sans doute.
Humeur : Changeante.
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 380 $
Réputation:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Retour aux sources [PV Kyon]   Ven 22 Juin 2012, 14:43

Haruhi avait découvert avec joie que le complexe sportif abritait une zone pour s'entraîner au base-ball. Au Japon, elle adorait y jouer... Quel plaisir délicat que d'imaginer la tête de quelqu'un à la place de la balle ! Elle se vissa un casque sur le crâne, choisit une batte adaptée et franchit de grillage de protection. Aussitôt, les balles commencèrent à être lancées automatiquement dans sa direction. Première balle : strike. Elle se rattraperait sur la seconde. Strike. Elle commençait à s'agacer. Strike. Strike. Strike. La sixième fut trop courte. La septième trop longue.
Haruhi inspira profondément. Elle n'allait pas se laisser abattre : elle avait été la meilleure du club du lycée, du moins, les trois jours où elle y avait été.
La huitième arriva rapidement. Elle se concentra. Fixa la balle intensément, priant de la toucher. L'impact du projectile avec la batte la fit un peu vaciller, mais elle transporta cet élan sur son mouvement circulaire. Ses hanches pivotèrent. La batte de bois accompagna une seconde la trajectoire de la balle qui la quitta pour frapper le petit cercle avec marqué "Home-Run". Une musique s'éleva et la machine s'arrêta. Lâchant la batte, elle se mit à crier.


-Yatta ! Je l'ai fait ! J'ai réussi ! J'ai pas perdu la main ! Ha ! Vous avez vu ça ?

Si les gens ne l'avaient pas vue, ils l'avaient tout du moins entendue. Elle avait un sourire victorieux et commençait à fredonner une chanson. Ca lui rappelait la fois où elle avait joué au baseball avec tout le monde. Sentant un léger pincement au coeur, elle se tourna vers la machine, toujours en chantant pour tâcher d'oublier que ses amis camarades lui manquaient plus qu'elle n'aurait voulu l'admettre

-Aru hareta hi no koto...♫

La machine recommença à tirer. Mais cette fois-ci, ses coups manquaient de précision. Elle avait la tête ailleurs et n'arrivait plus à se concentrer sur ses gestes. Strike. Strike. Tir trop court. Balle courbe. Strike. Out. Strike. Mais elle refusait de se décourager.
Les mains cramponnées à la batte, toujours cette même chanson aux lèvres, légèrement courbée, la jeune fille commençait à attirer les regards. Y comprit celui qu'elle aurait cru ne jamais pouvoir croiser à nouveau.



[C]

_________________

La Brigade Sensationnelle ayant pour Objectif de rendre le monde plus excitant grâce à Haruhi Suzumiya, ( Brigade SOS pour les intimes) est dissoute, mais tant que la chef vivra, la Brigade ne mourra pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyon
I am... the Neandertal Maurice
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : Appartement 401
Humeur : Fatigué
Date d'inscription : 13/06/2012

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 100 $
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Kyon]   Ven 22 Juin 2012, 16:12

Kyon venait d'arriver, dans une nouvelle ville, dans un autre pays. Ses parents pensaient que ce serait bien pour lui de s'immerger dans un pays anglophone afin de ne pas être limité au Japon pour son avenir professionnel. Le fait que le dit-pays soit par contre les Etats-Unis, c'est-à-dire un peu le plus loin possible, faisait ressortir d'autres idées dans la tête du jeune homme. C'est vrai, c'était peut être juste un complot pour se débarrasser de lui. Ses parents et sa sœur semblaient passer beaucoup de temps ensemble ces derniers temps... Bon, je dis n'importe quoi, et de toute façon il s'en fout.
Enfin. Après s'être tranquillement installé dans son appart' nouvellement acquis, déposé deux-trois trucs ici et là, et fait un petite sieste de quelques heures comme ça lui manquait, Kyon s'est dit qu'il allait un peu explorer la ville. Bon, dehors, c'était pas trop différent du Japon. Si, un peu, tout le monde parlait anglais, les marchants de nouilles ambulants avaient laissé leur places à des fast-food encore plus nombreux, et des affiches publicitaires géantes prônaient la supériorité d'une nouvelle marque de voitures. Sa change de la banlieue où habitait Kyon, mais toutes les fois où il avait du traverser la ville à cause d'une cinglée à la recherches de phénomènes paranormaux l'avaient habitué à un environnement urbain.
Comme c'est quelque chose qu'il n'y avait pas dans son bled, Kyon fut assez naturellement attiré par le Complexe sportif. Maintenant que Haruhi n'était plus là, il aurait peut-être enfin le temps de faire une activité extra-scolaire intéressante, pratiquer un sport, sortir avec des amis qu'il n'a pas encore. Le jeune homme visita les différentes ailles du complexe. On y trouvait notamment des salles de musculation et de repos, une piscine, et un hall multisport, le genre de terrains assez énormes qui pouvaient accepter plusieurs types d'activités. Il se promenait tranquillement dans les allées quand il entendit distinctement l'exclamation d'une certaine personne dont il avait le souvenir. D'un pas décidé, il se dirigea dans le Hall multisport, d'où provenait les bruits, et resta bouche-bée devant ce qu'il y vit.
Au milieu du terrain, en train de rater ses frappes, se tenait une jeune fille d'apparence tout ce qu'il y a de plus normale. Alors pourquoi un tel étonnement de la part de Kyon. C'est vrai, mis à part qu'elle fredonnait la chanson qui avait été faite hymne d'une certaine Brigade SOS, avec une voix très similaire à celle du chef de la dite brigade, qui possédait des traits faciaux identiques.


-...

Kyon ouvrit la bouche mais aucun son ne voulait en sortir. Ce n'est pas lui qui ne voulait pas parler, mais il n'y arrivait tout simplement pas. Il était sur de lui, ce qu'il s’apprêtait à avancer, mais son subconscient ne voulait pas le laisser parler. Ou plutôt, voulait lui donner une chance. Car le simple fait de s'adresser à cette fille déclencherait une série d'évènements qu'il ne pourrait éviter. Sa deuxième chance d'avoir une vie normale serait très certainement perdue, comme pour la première fois qu'il c'était adressé à cette même fille.
Pourtant, bien qu'il soit en parfaite connaissance de cause, Kyon ne pouvait s'abstenir.


-Haruhi !


Ce simple mot résonna facilement dans le complexe pourtant immense, et nul doute que la dite Haruhi l'aurait entendu. Kyon marcha vers Haruhi, cette fois-ci d'un pas plus hésitant. Il avait tellement de sentiments contradictoires. Il était à la fois énervé qu'elle soit partit sans prévenir personne, ni donner de ses nouvelles. Mais pour une quelconque raison, il était heureux de la revoir, enfin. Le jeune homme arriva en face de Haruhi, toujours la tête pleine, ne sachant réellement que dire.

-Tu étais passée où...? Dit-il d'une voix posée. Un pouvait ressentir un soupçon de tristesse dans ses propos. Tu étais passée où !? Cette fois-ci, il s'exprima beaucoup plus fort, criant quasiment, ne pouvant retenir sa colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhi Suzumiya
Alien, va ! Education minimum.
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 23
Localisation : Bientôt au milieu des aliens, sans doute.
Humeur : Changeante.
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 380 $
Réputation:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Kyon]   Ven 22 Juin 2012, 17:02

Alors qu'elle tentait vainement de frapper les balles, Haruhi crut entendre son nom prononcé. Mais elle n'en était que très peu sûre : elle avait un casque et venait de frapper une balle au même instant. Et, surtout, elle ne connaissait que très peu de gens ici.
Quelqu'un se plaça devant elle. Il ressemblait à Kyon. Oh oui, qu'il lui ressemblait ! Mais c'était impossible. Ici, c'était les Etats Unis. Pas le Japon. Kyon n'avait aucune raison d'être ici.
Haruhi refusait de regarder la vérité en face. Ses mains se crispèrent sur la batte au point de faire blanchir ses jointures.


-Tu étais passée où...?

Tristesse. Puis colère. Deux choses qui étaient on ne peut plus rare dans le regard de Kyon. Ca ne pouvait pas être lui, pas vrai ? Et pourtant. Haruhi n'avait plus d'autre choix que d'y croire.

-Kyon...

Douleur. Voilà ce qu'exprimait ce simple prénom, murmuré, à peine audible. Les yeux de la jeune fille se remplirent de larmes - elle qui s'était promis de ne plus jamais faiblir ! Ses défenses venaient de s'écrouler d'un seul coup. Elle détourna le regard, juste le temps de reprendre un peu de contenance, et parvint à faire un regard furieux.

-Et bien cela me semble évident, non ? Où j'étais ? Ici ! Depuis le début, je suis ici ! Moi qui espérait pouvoir vivre sans tes réflexions rabat-joie, me voilà servie ! Je voulais du calme et tu me retrouves ! Ne rêvais-tu pas aussi d'être débarrassé de moi ? C'était chose faite !

Elle tenta le sourire calculateur qu'elle arborait en permanence.

-Sauf si bien sûr tu ne peux en fait pas te passer de moi. La Brigade te manquait, c'est ça ? Je m'en doutais... Seulement, j'ai fait une croix sur tout ça. Depuis que j'ai été obligée de quitter le Japon...

Silence. Elle se mordit la lèvre et se rattrapa, trop tard, bien trop tard.

-Je veux dire, depuis que je suis partie de mon propre chef ! Mais je vois que tu as l'air de bien te porter... Pas trop dur de vivre sans ta déesse vivante ?

Souffrance. Remords. Haine dirigée vers elle même. Une balle lancée par la machine frôla sa tête. Elle se précipita pour appuyer sur le bouton d'interruption et une larme lui échappa.

-La vache, ce que ça peut faire mal, ces trucs-là...

Il ne lui restait plus qu'à prier que le jeune homme n'ait pas remarqué que la balle ne l'avait pas touchée.


[C]

_________________

La Brigade Sensationnelle ayant pour Objectif de rendre le monde plus excitant grâce à Haruhi Suzumiya, ( Brigade SOS pour les intimes) est dissoute, mais tant que la chef vivra, la Brigade ne mourra pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyon
I am... the Neandertal Maurice
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : Appartement 401
Humeur : Fatigué
Date d'inscription : 13/06/2012

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 100 $
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Kyon]   Ven 22 Juin 2012, 17:55

Comme prévu, Haruhi dû cesser son activité lorsque Kyon vint s'interposer entre elle et le lanceur. Tout comme le jeune homme, les paroles de Haruhi se résumèrent, à cause de l'émotion sans doute, tout d'abord juste à la prononciation du prénom.

-Kyon...

Pour la première fois, des larmes, non de joie, jaillissaient des yeux de Haruhi, elle qui à tout instant faisait l'effort de cacher tout sentiment de faiblesse dès qu'elle en ressentait, lui donnant alors cette impression d'invincibilité, et non, le mot n'est pas exagéré. Une fois n'étant pas coutume, Haruhi détourna son regard de celui de Kyon, en profitant pour reprendre son expression furieuse et impassible qu'elle arbore dès que quelque chose ne se déroule pas comme elle l'avait prévu.


-Et bien cela me semble évident, non ? Où j'étais ? Ici ! Depuis le début, je suis ici ! Moi qui espérait pouvoir vivre sans tes réflexions rabat-joie, me voilà servie ! Je voulais du calme et tu me retrouves ! Ne rêvais-tu pas aussi d'être débarrassé de moi ? C'était chose faite !

A chaque parole de Haruhi, Kyon sembla s'énerver un peu plus. Il se retint pourtant de parler, laissant à son interlocutrice le temps de s'expliquer, si jamais elle le ferait.


-Sauf si bien sûr tu ne peux en fait pas te passer de moi. La Brigade te manquait, c'est ça ? Je m'en doutais... Seulement, j'ai fait une croix sur tout ça. Depuis que j'ai été obligée de quitter le Japon...

Il y eu un temps d'hésitation suffisamment marqué de la part de la jeune fille pour que Kyon puisse comprendre qu'elle en avait dit plus qu'elle ne voulait en dévoiler.


-Je veux dire, depuis que je suis partie de mon propre chef ! Mais je vois que tu as l'air de bien te porter... Pas trop dur de vivre sans ta déesse vivante ?


Une fois qu'elle eut fini sa phrase, une balle de baseball lancée par la machine vint frôler la tête de Haruhi, mettant fin à son monologue habituel. C'était le moment ou jamais pour en placer une, voire pas qu'une puisque Kyon avait beaucoup à lui dire.


-T'as fini, oui ?! T’arrête tes gamineries cinq minutes ?! D'abord tu arrêtes de fréquenter le lycée, tu ne nous donnes aucune nouvelle, et maintenant tu vas même déménager sans prévenir personne ?! Je ne te reproche pas le fait que tu sois partie. C'est ton choix et je m'y tiendrais. Ce qui me fous en rogne, c'est ton comportement ! T'as le droit de partir où tu veux, mais quand un ami t'appelles, la moindre des choses, c'est de répondre ! Sa t'es jamais passé par la tête qu'on puisse s'inquiéter pour toi ? Qu'on veuille avoir des nouvelles de toi ? Savoir si tu vas bien ? Enfin, je te comprends ! En temps qu'humains normaux, on ne mérite pas l'attention de ta petite personne, c'est ça ?! Et la Brigade, c'est comme ça ?! Tu t'es donné du mal, et nous aussi, pour la faire exister, et toi tu laisses tout tomber ? C'est ton droit, ça aussi. Mais la moindre des choses, c'est de prévenir ceux qui t'ont aidé ! J'admets avoir souhaité à plusieurs occasions de ne pas faire partie de la Brigade, d'avoir des loisirs comme les autres. Mais je me suis toujours forcé ! Et si on m'avait dit que du jour au lendemain, le chef de la Brigade laisserait tout tomber, je l'aurais pas cru ! Mais bon, comme nous ne sommes pas des voyageurs du temps, ni des extraterrestres, alors tu peux bien te servir de nous pour t'amuser, et ensuite nous laisser tomber ! On t'en voudra pas, comme on est juste des humains normaux !

Bon calme toi Kyon ! C'est la première fois qu'il parle aussi longtemps sans laisser à personne le temps de l'interrompre. C'est d'autant plus inquiétant qu'il tend à se répéter. Avec tout ce qu'il ressent, il ne prend la peine d'organiser sa pensée. Il se contente de tout relâcher d'un coup, ce qui est bien inhabituel chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhi Suzumiya
Alien, va ! Education minimum.
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 23
Localisation : Bientôt au milieu des aliens, sans doute.
Humeur : Changeante.
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 380 $
Réputation:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Kyon]   Ven 22 Juin 2012, 18:40

Elle n'arrivait même plus à se mettre en colère. Et en un sens, c'était logique : chacune de ses revendications était justifiée. Haruhi tiqua un peu quand il dit que tous s'étaient inquiété. Comment pouvaient-il se préoccuper d'une esclavagiste qui les maltraitait ? Comment pouvaient-ils vouloir faire partie de cette Brigade qui pourtant était inutile ? Haruhi croyait aux êtres paranormaux, mais elle voyait bien qu'aucun autre membre ne la suivait dans son délire. Ils étaienty là parce qu'elle les obligeait. Où du moins, c'est ce qu'elle avait toujours cru. S'amusaient-ils tous vraiment dans le club ? Au point de lui pardonner ses caprices ?

-Kyon... Suis-moi. J'ai besoin de m'asseoir.

Sa voix n'exprimait plus qu'une grande lassitude. Pour la première fois, elle n'avait plus qu'une envie : de disparaître complètement, de faire comme si elle n'avait jamais existé.
Elle s'installa sur l'un des bancs du complexe et resta silencieuse quelques temps. Il lui fallait tout d'abord organiser ses pensées. Elle jeta un bref coup d'oeil à Kyon, qui semblait attendre. Prenant une grande inspiration, elle commença.


-Tu te rappelles, de la journée portes ouvertes, trois jours avant que je ne vienne plus en cours ? Nos parents pouvaient nous voir alors qu'on était en cours. Mon père est passé. Jusque là, il n'y avait aucun souci, les profs ne sont pas du genre à se plaindre de moi. Mais...

Elle s'interrompit un cours instant. La dispute qui s'était ensuivit lui restait aujourd'hui encore en travers de la gorge. C'est donc avec un ton furieux qu'elle enchaîna.

-Depuis que je m'intéresse aux... Êtres paranormaux, il se contente de dire que ce sont des enfantillages qui passeront. Seulement, à la journée portes ouvertes, il a voulu savoir quel genre de club j'avais monté, parce que j'ai toujours évité de lui en parler. Et forcément, il a bien fini par le découvrir. A la maison, quand il m'en a parlé, je me suis contentée de hausser les épaules, mais ça l'a énervé... Il est parti dans tout un discours comme quoi il était temps que je grandisse un peu et que j'abandonne ces gamineries. Quand je lui ai dit que c'était le premier club dans lequel je me sentais à l'aise, il a continué comme quoi je n'avais qu'à changer mon m'intégrer et me faire des amis. Et quand je lui ai dit que la Brigade avait des membres actifs et que je ne comptais pas tout planter comme ça.... Il m'a annoncé qu'à son boulot, ils lui avaient proposé une mutation aux États-Unis, qu'il voulait refuser mais que finalement, c'était mieux qu'il accepte et que je change d'attitude et d'entourage.

Elle reprit brièvement sa respiration. Ses poings étaient tellement serrés qu'elle en tremblait.

-Honnêtement, l'ambiance était tellement bonne à la Brigade que j'ai pas réussi à en parler et que j'ai préféré profiter du peu de temps qu'il me restait. Et deux jours après, mon père a annoncé au lycée que je déménageai et on est partis. Et une fois arrivée aux USA... Honnêtement, j'arrivais plus à me regarder dans un miroir, tu m'expliques comment j'aurais pu répondre à tes appels ? J'ai même été jusqu'à fuguer. Mes parents sont à des centaines de kilomètres de là, sans nouvelles, et même ça, j'arrive pas à en être fière.

Elle eut un sourire triste. Elle venait de décider que c'était la dernière fois qu'elle se montrait aussi fragile ; mais le choc de retrouver Kyon ne lui laissait pas d'autre possibilité.

-Et toi, pourquoi t'es venu ici ? Tu es venu avec ta famille ?

[C]

_________________

La Brigade Sensationnelle ayant pour Objectif de rendre le monde plus excitant grâce à Haruhi Suzumiya, ( Brigade SOS pour les intimes) est dissoute, mais tant que la chef vivra, la Brigade ne mourra pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyon
I am... the Neandertal Maurice
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : Appartement 401
Humeur : Fatigué
Date d'inscription : 13/06/2012

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 100 $
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Kyon]   Ven 22 Juin 2012, 19:25

Kyon s'était vraiment relâché sur ce coup là. Méconnaissable, la seule fois où il s'était autant mis en colère s'était, également à cause de Haruhi par ailleurs, lors du tournage du film amateur pour le festival du lycée. A ce moment, Kyon s'était plein de voir comment la jeune fille profitait sans remords des membres de la Brigade, en particulier Mikuru. Kyon se calma un peu, suffisamment pour pouvoir écouter Haruhi, se rendant compte que la manière dont il s'était comporté à l’instant n'était pas des plus correctes, même au vu de la situation.

-Kyon... Suis-moi. J'ai besoin de m'asseoir.

Le jeune homme la suivit alors qu'elle prit place sur l'un des banc qui bordaient le terrain. Elle avait besoin d'organiser ses pensées avant de parler. Tant mieux. Sa l'éviterait surement de faire comme Kyon, c'est-à-dire balancer tout les reproches qui lui passaient par la tête au moment précis en espérant que ça ait un sens.


-Tu te rappelles, de la journée portes ouvertes, trois jours avant que je ne vienne plus en cours ? Nos parents pouvaient nous voir alors qu'on était en cours. Mon père est passé. Jusque là, il n'y avait aucun souci, les profs ne sont pas du genre à se plaindre de moi. Mais...

Et comment qu'il s'en souvient. Il avait passé un mauvais quart d'heure avec ses parents à l'issue de celle-ci à cause de ses résultats assez inquiétants. Faut dire que lorsqu'on fait partit de la Brigade SOS, on a pas beaucoup de temps, et par là comprendre pas du tout, pour pouvoir faire autre chose, y comprit des révisions. Bien sur, Haruhi n'était pas concernée par ce problème, elle qui a la faculté de pouvoir tout réussir sans problèmes, sans entrainement ni révisions en l'occurrence.
Haruhi s'exprima à Kyon d'une manière peu banale. Sa voix posée semblait montrer une grande honte, le genre de voix qu'elle utilise lorsqu'elle veut révéler à quelqu'un quelque chose de pas forcément très glorieux. Les révélations ne l'étaient effectivement pas. Non, mais elles étaient par contre parfaitement compréhensible, et à vrai dire par moments logiques. C'est vrai que quand on voit un membre de son entourage agir bizarrement, s'intéresser à un tel point à des phénomènes étranges qui n'ont pas lieu d'être. A vrai dire, la réaction des parents tout comme celle de Haruhi étaient parfaitement justifiées, ce qui ne manqua pas d'étonner Kyon par le fait que, pour une fois, l'explication donnée par Haruhi avait un sens. Ce n'était pas un rebut d'idées étranges mises en commun par une logique qui nous dépasse et qui paraît parfaitement normale à ses yeux.
Ces simples explications firent Kyon ravaler toute sa colère, comprenant que ça ne mènerait à rien de s'énerver. Haruhi était confrontée à une force supérieure et avait agis, peut être pas de la meilleure manière, mais de celle qui lui ressemblait le plus.


-Nan. Je suis venu seul. Mes parents m'ont envoyé aux States pour que j'ai une immersion totale dans un pays anglophone. Ils disent que c'est mieux pour moi si je voudrais partir travailler à l'étranger.


Kyon s'assit juste à côté de Haruhi. Il regarda le sol en affichant un demi sourire.


-J'ai appris quelque chose avec toi... C'est qu'il ne faut jamais abandonner. Jamais laisser tomber. C'est pour ça que j'étais surpris que tu quittes la Brigade comme ça. Mais maintenant, je comprends pourquoi. Tu as fais ce que tu devais faire...

Il posa ensuite sa main sur son épaule, pour la réconforter certainement. Il eut un sourire assez expressif. Il était content de la retrouver, et n'avait plus aucune raison suffisante d'être en colère envers elle, en tout cas pour le moment.


-J'espère juste que tu n'auras plus à le refaire.

Il retira sa main qui laissa apparaître le brassard rouge de Chef de Brigade. Il l'avait gardé depuis tout ce temps, animé par une quelconque force qui lui empêchait d'enlever Haruhi de sa tête, et a profité du coup de la main sur l'épaule pour le déposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhi Suzumiya
Alien, va ! Education minimum.
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 23
Localisation : Bientôt au milieu des aliens, sans doute.
Humeur : Changeante.
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 380 $
Réputation:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Kyon]   Ven 22 Juin 2012, 20:14

-J'ai appris quelque chose avec toi... C'est qu'il ne faut jamais abandonner. Jamais laisser tomber. C'est pour ça que j'étais surpris que tu quittes la Brigade comme ça. Mais maintenant, je comprends pourquoi. Tu as fais ce que tu devais faire...

Ces mots allèrent droit au coeur d'Haruhi. Elle commençait à se sentir infiniment mieux. Elle cessa doucement de trembler, et se calma peu à peu.

-J'espère juste que tu n'auras plus à le refaire.

Haruhi aperçut du coin de l'oeil quelque chose aux couleurs vives. Tournant la tête, elle vit le brassard... Son brassar, celui qu'elle avait fait le jour de la création de la Brigade. Ses yeux s'illuminèrent alors qu'un gigantesque sourire s'agrandissait à chaque instant sur son visage.

-Mon... Tu l'as gardé ?

Elle était tellement émue qu'elle n'arrivait même plus à parler (une première, la seule autre fois où Kyon avait su la faire taire, il avait tout de même dû l'embrasser). Puis, retrouvant son entrain, elle se leva d'un bond et attrapa le garçon par le poignet.

-Voilà qui scelle le retour officiel de la Brigade ! Viens par là, on va chercher les gens qui ont des tronches d'alien ! Et tu n'en reviendras jamais quand tu verras mon colocataire ! C'est un espèce de loser efféminé mais il est capable de faire des trucs de dingue avec ses yeux ! Au fait, t'as un appartement ? T'es logé où ? Moi, je suis dans le bâtiment du 109, c'est pas loin d'ici, appartement 405 ! T'as intérêt à m'inviter à manger ! Des makis feront l'affaire ! Bon, tu viens ?

Tirant Kyon par le bras, gardant son grand sourire, elle s'enfuit en courant, scrutant attentivement la foule à la recherche de quelqu'un qui pourrait se démarquer.

[C]

_________________

La Brigade Sensationnelle ayant pour Objectif de rendre le monde plus excitant grâce à Haruhi Suzumiya, ( Brigade SOS pour les intimes) est dissoute, mais tant que la chef vivra, la Brigade ne mourra pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyon
I am... the Neandertal Maurice
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : Appartement 401
Humeur : Fatigué
Date d'inscription : 13/06/2012

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 100 $
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Kyon]   Ven 22 Juin 2012, 21:04

Les paroles de Kyon eurent un effet immédiat. Haruhi se sentit tout de suite beaucoup mieux, et ça se voyait sur son visage. Mais ce qui eu le plus d'effet, c'est sans aucun doute le coup du brassard sur l'épaule. Un coup de maître, assurément. Un immense sourire alors digne de la jeune fille apparut sur son visage, alors que ses yeux pétillaient de nouveau comme à leurs habitude lorsqu'elle à une idée idiote dans la tête, c'est-à-dire plus ou moins tout le temps (?).

-Mon... Tu l'as gardé ?

Dès lors, après un temps d'attente qui dura près d'une demi-minute, durant laquelle est reprit son sourire d'ailleurs, Haruhi, semblant avoir retrouvé toute son énergie et son entrain d'auparavant, se leva brusquement, attrapant au passage Kyon par le poignet. En un rien de temps, tout ce qui faisait le "charme" de Haruhi refirent surface. Elle partit en courant, donc Kyon aussi puisqu'il est trainé littéralement, parlant sans cesse à un rythme effréné à tel point qu'il faudrait être un fou ou un extraterrestre pour espérer pouvoir en placer une lors des quelques pauses de quelques millièmes de secondes qu'elle était obligée de faire pour pouvoir reprendre son souffle.


-Je suis moi aussi au 109. Appart' 401.

Entre autres, elle parla de son coloc' bizarre qu'elle soupsonne d'être un alien dans le Haruhisme le plus total (Etrange = surnaturel pour elle), de partir à la chasse aux aliens, encore, de manger ?! La Brigade SOS était belle et bien relancée. D'ailleurs, à ce propos...

-D'ailleurs, si t'as besoin d'un local pour la Brigade, on peut utiliser mon appartement, comme je vis seul.


Voila qui devrait l'empêcher d'avoir à voler emprunter une salle à quelqu'un. Ce serait de même pour l'ordinateur, puisque Kyon à toujours sur lui l'un des PC portables que la Brigade avait gagné en battant le club informatique à leur jeu.
Enfin, Kyon se laissa entrainé par Haruhi, un faux sourire au visage. Il ne savait dans quoi il venait de s'engager. Non. Non, en fait il le savait, et l'acceptait très bien. Haruhi et la Brigade s'étaient fait une grande place dans sa vie. Et à vrai dire, il s'y était tellement attaché d'une certaine manière que sans sa dose d'activités étranges et de logique à la Haruhi, il pourrait lui aussi sombrer dans la mélancolie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Kyon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources [PV Kyon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
109, rue du Septième Art :: L'immeuble et ses environs :: 
Les environs du 109 : loisirs
 :: Le complexe sportif :: Hall multisport
-
Sauter vers: